Des productions SSR couronnées de succès

La SSR réalise à nouveau un résultat positif en 2017. L'entreprise se réjouit en particulier ...
Des productions SSR couronnées de succès

Des productions SSR couronnées de succès

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La SSR réalise à nouveau un résultat positif en 2017. L'entreprise se réjouit en particulier du succès rencontré par ses productions maison.

Malgré un chiffre d'affaires en recul de 46,1 millions de francs par rapport à 2016, la SSR clôt son exercice 2017 sur un bénéfice annuel de 29,5 millions de francs. Cet excédent lui permet de renforcer ses fonds propres, annonce la SSR dans un communiqué lundi.

Si les recettes issues de la redevance sont restées stables, la situation a continué de se dégrader sur le marché de la publicité. La tendance des annonceurs à migrer vers les supports numériques et à réduire leurs investissements se poursuit.

En 2017, la SSR a réalisé plusieurs projets de programme, notamment dans l'offre destinée au jeune public. Le projet 'Nouvo', en particulier, propose des vidéos d'actualité dans des formats et des modes narratifs adaptés. Des séries coproduites par la SSR telles que 'Wilder' et 'Private Banking', ont rencontré un franc succès, souligne le communiqué.

Profond remaniement

La Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) a été profondément remaniée en 2017. Son nouveau président, Jean-Michel Cina et son nouveau directeur général, Gilles Marchand, sont tous deux entrés en fonction l'année dernière.

Ces derniers ont fixé un certain nombre de priorités. Les axes sont notamment les suivants: continuer de fournir des programmes de qualité dans les quatre langues nationales, garantir l'indépendance et le professionnalisme des rédactions, poursuivre le virage numérique et renforcer le contact avec le jeune public.

Plan d'économie

A partir de 2018, la SSR devra se préparer à de nouvelles conditions-cadres financières. Le Conseil fédéral a décidé de plafonner la quote-part de la redevance versée à la SSR, aussi l'entreprise touchera-t-elle 50 millions de francs de moins, dès le 1er janvier 2019.

Cette année 2017 a principalement été marquée par le débat sur l'initiative 'No Billag'. Dans la foulée de la votation populaire, le directeur général de la SSR, Gilles marchand, a annoncé un train de mesures d'économie.

Ce plan qui s'articule en trois étapes doit être mis en oeuvre dès 2018 et permettre d'épargner environ 80 millions de francs. Des économies devront être réalisées dans le domaine des infrastructures, de l'administration, de l'immobilier, mais aussi dans les frais techniques, les coûts de production et de distribution, sans oublier les ressources humaines.

La SSR publiera son rapport de gestion le 30 avril prochain. Il sera préalablement soumis à l'approbation de l'Assemblée des délégués du 27 avril.

/ATS
 

Articles les plus lus