Dix accusés dans le procès de l'assassinat d'une milliardaire

Commanditaire présumé de l'assassinat de sa belle-mère, la richissime héritière monégasque ...
Dix accusés dans le procès de l'assassinat d'une milliardaire

Le gendre d'Hélène Pastor nie avoir commandité son meurtre

Photo: KEYSTONE/AP/CLAUDE PARIS

Le gendre d'Hélène Pastor a nié lundi, à l'ouverture du procès des assassins présumés de la milliardaire monégasque et de son chauffeur, avoir été le commanditaire du meurtre. D'autres accusés ont minimisé leur participation.

Dix personnes, dont le gendre et l'entraîneur sportif de la famille, sont poursuivies devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, pour des faits présumés d'homicides volontaires avec préméditation, guet-apens en bande organisée et délit connexe de participation à une association de malfaiteurs.

'Je suis innocent, je n’ai commis aucun crime', a dit à la barre Wojciech Janowski, 69 ans, ex-consul honoraire de Pologne à Monaco et compagnon depuis près de 30 ans de Sylvia Ratkowski, la fille de l'héritière monégasque.

Aveux dans des conditions 'litigieuses'

Lors de sa garde à vue, le gendre d'Hélène Pastor avait reconnu avoir commandité le double meurtre pour, selon lui, libérer sa famille de 'la méchanceté et de la tyrannie de (sa) belle-mère', avant de se rétracter.

Ses aveux auraient été obtenus, selon ses conseils, dans des conditions 'litigieuses', car dépourvues de l'assistance d'un avocat ou d'un interprète. Selon eux, leur client n'aurait pas saisi la signification de certains termes, particulièrement celui de commanditaire.

L'entraîneur sportif plaide coupable

D’autres accusés ont minimisé durant l’audience leur participation au double assassinat. Le tireur présumé, Samine Saïd, conteste toujours 'formellement les accusations d’assassinat'.

Seul Pascal Dauriac, l'entraîneur sportif qui a servi d’intermédiaire notamment pour recruter les exécutants, n’évoque aucune excuse et assume ses responsabilités. 'Je confirme l’intégralité de mes propos et je plaide coupable', a-t-il affirmé.

Réclusion à perpétuité

Les principaux accusés encourent une peine de réclusion à perpétuité.

L'audience s'est ouverte en présence du fils et de la fille d'Hélène Pastor, prise pour cible avec son chauffeur à la sortie de l'hôpital de Nice (Alpes-Maritimes), le 6 mai 2014, par un tueur armé d'un fusil à canon scié.

Agé de 54 ans, le chauffeur de nationalité égyptienne est décédé quatre jours plus tard de ses blessures. Hélène Pastor, 77 ans, a succombé le 21 mai.

Les débats sont prévus jusqu'au 19 octobre.

/ATS
 

Actualités suivantes