Doris Leuthard lance la campagne en faveur des pistes cyclables

Les pistes cyclables devraient être encouragées au même titre que les chemins pédestres. La ...
Doris Leuthard lance la campagne en faveur des pistes cyclables

Doris Leuthard lance la campagne en faveur des pistes cyclables

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Les pistes cyclables devraient être encouragées au même titre que les chemins pédestres. La ministre des transports Doris Leuthard a lancé lundi la campagne en vue du vote sur le contre-projet à l'initiative vélo qui veut inscrire la petite reine dans la Constitution.

L'arrêté fédéral sur les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres, sur lequel les Suisses se prononcent le 23 septembre, est un contre-projet direct à l'initiative Pro Velo, qui a été retirée entretemps. Le texte encourage la création d'un réseau de voies cyclables en Suisse, mais sans mesures contraignantes pour les cantons et les communes comme le prônait l'initiative.

La Confédération pourra, mais ne devra pas, coordonner la promotion du vélo. Elle pourrait se voir confier les mêmes tâches que pour les sentiers pédestres, à savoir élaborer des données pour l’ensemble de la Suisse, développer des standards de qualité et de sécurité et fournir des géodonnées pour les cartes et les applications mobiles, a expliqué Doris Leuthard devant la presse.

La planification, la construction et l’entretien des voies cyclables resteront du ressort des cantons et des communes. Berne pourra leur apporter son soutien. C'est le Parlement qui fixera les modalités de ce soutien dans la loi.

Sécurité améliorée

L'arrêté permettra d'améliorer la sécurité routière, a relevé la conseillère fédérale. Le vélo est le seul secteur dans lequel le nombre de personnes tuées ou blessées lors d’accidents a augmenté depuis l’an 2000.

Les voies cyclables contribuent aussi à délester les transports publics. Près de 80% des trajets en bus et en tram et un déplacement automobile sur deux se font sur moins de 5 kilomètres.

Enfin, prendre le vélo au lieu de la voiture ou des transports publics réduit la consommation énergétique et les émissions de CO2, a encore argumenté la conseillère fédérale.

Le vélo gagne en importance depuis quelques années. Près de deux tiers des ménages en possèdent au moins un pour leurs loisirs ou pour se rendre au travail. Et l’essor des vélos électriques a renforcé cette tendance.

/ATS
 

Actualités suivantes