« Drame environnemental » à la Grande Canarie, ravagée par un feu

Des centaines de pompiers restaient mobilisés dans la nuit de lundi à mardi à la Grande Canarie ...
« Drame environnemental » à la Grande Canarie, ravagée par un feu

Photo: KEYSTONE/AP/ANDRES GUTIERREZ

Des centaines de pompiers restaient mobilisés dans la nuit de lundi à mardi à la Grande Canarie, pour lutter contre 'l'incendie le plus important' survenu cette année en Espagne, selon le gouvernement. Le président des Canaries l'a qualifié de 'drame environnemental'.

Le feu touche des espaces naturels protégés de l'île touristique, située dans l'océan Atlantique, au large du Maroc. 'Il s'agit d'un grand incendie de forêt, extrêmement sérieux, qui est arrivé avec une vague de chaleur' et n'est toujours pas contrôlé, a indiqué vers 23h30 (23h00 en Suisse) le président des Canaries, Angel Victor Torres.

Le périmètre de ce feu de forêt, qui s'était déclaré samedi dans le centre montagneux de l'île, 'augmente'. 'On estime que 10'000 hectares sont affectés', ont déploré les services d'urgence régionaux sur leur compte Twitter. Plus de 9000 personnes ont déjà été évacuées de leur logement, mais aucun blessé n'a été déploré.

'Nous allons vaincre cet incendie et ce que nous voulons, c'est que quand il s'achèvera, nous n'ayons pas à déplorer des victimes', a ajouté M. Torres.

Un million de litres d'eau déversé

'Il s'agit probablement de l'incendie le plus important que nous ayons eu en Espagne depuis le début de l'année', a commenté à ses côtés le ministre de l'agriculture, Luis Planas.

Un millier de pompiers et d'agents ont été mobilisés lundi, ainsi que 14 moyens aériens. Les avions ont déversé tout au long de la journée 'un million de litres d'eau', selon les services d'urgence. Deux autres hélicoptères bombardiers d'eau doivent arriver sur place mardi, a confirmé le ministre de l'agriculture.

Les températures élevées, le vent et les pluies de cendres pouvant causer de nouveaux départs de feu rendent cet incendie particulièrement difficile à combattre.

Son front principal se trouve dans le parc naturel de Tamadaba, une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de la Grande Canarie.

Cet incendie est le troisième en dix jours à avoir touché l'île de Grande Canarie. Les pompiers n'étaient pas parvenus à éteindre complètement le plus important des deux, qui a parcouru 1500 hectares, lorsque le nouveau foyer s'est déclaré.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus