Dufry a accru ses revenus l'an passé

Dufry a vu ses revenus progresser l'année dernière. Le spécialiste bâlois du commerce de détail ...
Dufry a accru ses revenus l'an passé

Dufry a vu ses revenus progresser l'année dernière. Le spécialiste bâlois du commerce de détail hors taxe a dégagé un chiffre d'affaires de 8,85 milliards de francs, en hausse de 1,9% sur un an. Le bénéfice net a en revanche chuté, de 135,4 à 30,1 millions.

La croissance organique des revenus, soit hors acquisitions, s'est inscrite à 3%, a précisé jeudi l'entreprise établie à Bâle. A surface de vente comparable, le chiffre d'affaires a crû de 0,6%, alors que les nouvelles concessions ont contribué à la progression des ventes à hauteur de 2,4%.

Les effets de change ont pesé à hauteur de 1,2% sur les ventes, reflet de l'appréciation du dollar ainsi que de l'affaiblissement de l'euro et de la livre britannique. Le bénéfice brut a crû de 2,4% à 5,32 milliards de francs.

Le résultat d'exploitation s'est pour sa part hissé à 432,8 millions de francs, contre 369,2 millions en 2018. Le bénéfice opérationnel avant intérêts et impôts (Ebit) ajusté a atteint 767,7 millions, la marge correspondante se fixant à 8,7%.

Le bénéfice ajusté s'est monté à 349,3 millions de francs. Dufry indique cependant dans son communiqué avoir adopté sur l'exercice sous revue la norme comptable IFRS16, opération qui s'est notamment traduite par des changements au niveau de la comptabilisation des contrats de prêts.

Le conseil d'administration proposera à la prochaine assemblée générale de verser un dividende inchangé de 4 francs par action au titre de l'exercice sous revue.

La performance de Dufry s'est révélée plus ou moins conforme aux attentes des analystes. Sondés par AWP, ces derniers avaient en moyenne anticipé un chiffre d'affaires de 8,86 milliards de francs, un bénéfice brut de 5,33 milliards et un dividende de 4,18 francs.

Evoquant l'épidémie liée au nouveau coronavirus, Dufry précise que ses activités ont souffert en particulier dans les points de vente exposés à la clientèle asiatique ainsi que dans les régions directement touchées par la propagation du virus. Le groupe note avoir pris diverses mesures à l'échelle mondiale, notamment en vue de réduire les coûts.

Pour l'heure, le détaillant rhénan juge difficile d'estimer l'impact de la pandémie sur l'ensemble de l'exercice en cours.

/ATS
 

Actualités suivantes