Entreprises romandes et avionneurs sur les commandes compensatoires

Près de 150 entreprises romandes rencontrent vendredi à Sion, en marge du meeting aérien, les ...
Entreprises romandes et avionneurs sur les commandes compensatoires

Entreprises romandes et avionneurs sur les commandes compensatoires

Photo: Keystone

Près de 150 entreprises romandes rencontrent vendredi à Sion, en marge du meeting aérien, les cinq groupes industriels susceptibles de vendre des avions à la Confédération. Objectif: décrocher 30% des contrats dans le cadre des commandes compensatoires de l'armée.

Une répartition régionalement équitable des participations industrielles liées au marché de la défense a toujours été visée mais n'a généralement jamais été atteinte en Suisse. Consciente du problème, Armasuisse, le centre de compétence de la Confédération pour l'acquisition de matériel de défense, a inscrit dans ses principes des minima: 30% de compensations à réaliser en Suisse romande et 5% au Tessin.

'Il ne s'agit pas encore d'une forme contractuelle, mais d'un pas dans la bonne direction', a indiqué à l'ats Philippe Zahno, secrétaire général du Groupe romand pour le matériel de défense et de sécurité (GRPM), organisateur de la manifestation. Les entreprises romandes, dont aucune ne fabrique d'armes ou d'armements, s'organisent pour décrocher ces 30%.

A l'initiative du GRPM et des chambres de commerce et d'industrie de Suisse romande, 149 entreprises prennent ainsi part vendredi à une journée d'information et d'échange sur le thème de la participation industrielle romande. Elles sont actives dans des domaines tels que la mécanique, la connectique et l'informatique, et cinq ou six sont spécialisées dans l'aviation, a précisé Philippe Zahno.

Cinq avionneurs

L'un des points forts de la journée est la rencontre avec les cinq groupes susceptibles de livrer le nouvel avion de combat de l'armée suisse: Saab (Gripen), Boeing (F/A-18), Lockheed Martin (F35), Airbus (Eurofighter) et Dassault (Rafale).

'Pour les entreprises romandes, il s'agit de mieux connaître les processus qui non seulement leur permettront de garantir un chiffre d'affaires et des emplois, mais qui leur offriront aussi des perspectives de transferts de technologie importants', soulignent le GRPM et la Chambre valaisanne de commerce et d'industrie dans un communiqué commun.

Retombées financières

La plupart de ces entreprises s'attendent à des commandes indirectes dans les secteurs les plus divers. 'Si l'on se réfère au montant de 9 milliards de francs révélé récemment dans la presse pour l'achat des nouveaux avions de combat de l'armée suisse, les retombées en Suisse romande dans les prochaines années pourraient se monter à 3 milliards de francs', note Philippe Zahno.

Les avionneurs que rencontrent les entreprises sont présents à Sion à l'occasion du 'Breitling Sion Airshow'. Ce dernier se déroule jusqu'à dimanche dans le chef-lieu valaisan.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus