Exportations de matériel de guerre pour 690 millions sur neuf mois

Les entreprises suisses ont exporté pour 690 millions de francs de matériel de guerre durant ...
Exportations de matériel de guerre pour 690 millions sur neuf mois

Exportations de matériel de guerre pour 690 millions sur neuf mois

Photo: Keystone/GAETAN BALLY

Les entreprises suisses ont exporté pour 690 millions de francs de matériel de guerre durant les trois premiers trimestres de l'année. Pour la même période de 2019, le montant était de 500 millions de francs.

Les premiers destinataires sont le Danemark, l'Indonésie et l'Allemagne, selon les chiffres publiés mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

La liste comporte 76 pays vers lesquels la Suisse a exporté du matériel de guerre. La marchandise y est 'utilisée ou transformée, perfectionnée ou travaillée de quelconque manière avant une éventuelle réexportation', précise le SECO.

GSsA et Terre des Hommes indignés

Ces chiffres font bondir le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) et Terre des Hommes: 'Le commerce de la mort est florissant', assène le GsSA. Malgré la crise du coronavirus, 'le triste record en matière d’exportations d’armes de 2011 pour une valeur de 873 millions de francs pourrait être battu', constate le groupe dans un communiqué.

Comme c’est le cas depuis plusieurs années, poursuit le GSsA, la Suisse exporte des armes vers des pays engagés dans des conflits armés. L’Arabie saoudite, fortement impliquée dans la guerre au Yémen, a acheté du matériel de guerre à la Suisse pour 3,8 millions de francs.

'Il est inadmissible que (...) la Suisse participe à l’une des plus grandes catastrophes humanitaires au monde et s’enrichisse grâce à celle-ci', écrit le groupe.

Pour le GSsA, ces chiffres démontrent une fois de plus à quel point l'initiative dite 'correctrice' est nécessaire. Ce texte veut interdire les exportations d’armes dans les pays en proie à la guerre civile, et ceux qui violent gravement et systématiquement les droits humains.

Favelas en guerre

Des inquiétudes partagées par Terre des hommes Suisse, qui cite l'exemple du Brésil, où la Suisse exporte du matériel de guerre pour 18 millions de francs. Il règne dans les quartiers pauvres brésiliens des 'situations de guerre', la violence armée et policière y augmente, écrit l'organisation. Terre des Hommes appelle à dire oui le 29 novembre à l'initiative contre le commerce de matériel de guerre. Celle-ci veut interdire le financement des producteurs de matériel de guerre dans le monde.

/ATS