« Fire and Fury »: Trump épingle le livre bidon" de Michael Wolff

Donald Trump a de nouveau raillé dimanche le livre polémique du journaliste Michael Wolff qui ...
« Fire and Fury »: Trump épingle le livre bidon" de Michael Wolff

Photo: KEYSTONE/EPA/ERIK S. LESSER

Donald Trump a de nouveau raillé dimanche le livre polémique du journaliste Michael Wolff qui met en doute sa capacité à gouverner. Le président étasunien l'a qualifié de 'livre bidon'.

'Je dois supporter un livre bidon écrit par un auteur complètement discrédité', a tweeté le président américain dans la matinée après s'être qualifié, la veille, de 'génie très stable'. Des membres de la Maison Blanche ont aussi défendu dans les émissions politiques de dimanche matin la capacité de Donald Trump à diriger le pays.

'Le président est un génie politique qui a gagné contre 17 personnes incroyablement talentueuses (lors des primaires républicaines, ndlr), qui a renversé la dynastie Bush, qui a renversé les Clinton', a affirmé sur CNN le conseiller à la Maison Blanche Stephen Miller.

'Le livre est considéré comme un travail de fiction très mal écrit', a ajouté M. Miller, qualifiant Michael Wolff d''auteur pourri d'un livre pourri'.

Le débat sur la personnalité du 45e président des Etats-Unis a été relancé par la publication vendredi de cet ouvrage 'Fire and Fury: Inside the Trump White House' ('Le feu et la colère, dans la Maison Blanche de Trump'). L'auteur y dresse un portait au vitriol de l'ancien magnat de l'immobilier, affirmant notamment que tout son entourage doute de sa capacité à gouverner. Il pointe notamment son incapacité à se concentrer, ses pertes de mémoire et sa préférence pour la télévision comme source principale d'information.

Piètre conseiller

L'ouvrage de Michael Wolff se moque aussi du conseiller politique Stephen Miller qui a notamment été chargé de préparer le décret présidentiel sur l'interdiction d'entrée sur le territoire américain de ressortissants de plusieurs pays, en majorité musulmans. Ce décret a dû être amendé deux fois après avoir été contesté devant la justice.

M. Miller y est dépeint comme un auteur de discours 'incapable de construire des phrases', un conseiller politique 'qui connaissait peu la politique' ou un spécialiste de la communication 'qui braquait tout le monde'.

Sur Fox News, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, a assuré pour sa part que 'le président est impliqué, il comprend la complexité, pose des questions difficiles à nos équipes de la CIA'. Donald Trump, un 'fervent consommateur' des compte-rendus de l'agence, est 'tout à fait apte' à la fonction présidentielle, a dit le patron de la CIA.

Bannon 'regrette'

Stephen Bannon, l'ex-conseiller de Donald Trump, a de son côté exprimé dimanche ses 'regrets' pour ses déclarations dans le livre dans lesquelles il critique le fils aîné du président, Donald Trump Jr., lors de la campagne électorale de 2016.

M. Bannon, chantre du 'trumpisme' malgré son éviction à l'été 2017, explique dans l'ouvrage que Donald Trump Jr. a commis une 'trahison' et un acte 'antipatriotique' en rencontrant une avocate russe durant la campagne.

Cette rencontre est l'une des pièces maîtresses du procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre l'équipe Trump et la Russie pour influencer le scrutin.

'Réussites historiques'

'Je regrette que le retard de ma réponse aux informations inexactes concernant Don Jr ait détourné l'attention des réussites historiques du président lors de sa première année de mandat', a déclaré M. Bannon dans un communiqué transmis au site d'information Axios.

'Donald Trump Jr. est un patriote et un homme bien', a-t-il assuré. 'Il a soutenu sans relâche son père et le programme qui a aidé à transformer notre pays'.

/ATS
 

Actualités suivantes