Fort repli des commandes pour l'industrie tech au 3e trimestre

Les perspectives s'assombrissent pour l'industrie tech en Suisse, qui regroupe les machines ...
Fort repli des commandes pour l'industrie tech au 3e trimestre

Fort repli des commandes pour l'industrie tech au 3e trimestre

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les perspectives s'assombrissent pour l'industrie tech en Suisse, qui regroupe les machines, les équipements électriques et les métaux ainsi que les branches apparentées. Le franc fort et les taux d'intérêt élevés risquent d'affecter les affaires.

Au troisième trimestre, les entrées de commandes de l'industrie tech ont plongé de 10,5% sur un an et les chiffres d'affaires se sont étiolés de 1,5%, indique jeudi la faîtière Swissmem. Les exportations se sont repliées de 5,5%, dont -9,6% pour la métallurgie et -2,5% pour les instruments de précision. L'électrotechnique et l'électronique sont les seuls à avoir augmenté leurs livraisons à l'étranger (+1,5%).

Le taux d'utilisation des capacités a atteint 87,7% entre juillet et septembre, un niveau légèrement supérieur à la moyenne à long terme de 86,2%, mais en baisse continue depuis le premier trimestre 2020.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la demande s'est affaissée de 9,9% tandis que les ventes ont stagné (-0,1%). Les exportations de l'industrie tech, d'un montant de 52,7 milliards de francs entre janvier et septembre, présentent un recul de 2,5%. La baisse est généralisée dans tous les pays, les États-Unis, l'Asie et l'Union européenne accusant des tassements respectifs de 4,6%, 4,3% et 1,8%.

Le pessimisme s'accentue

Pour Swissmem, la situation ne devrait pas s'améliorer dans les mois à venir. Le faible niveau de l'indice avancé des directeurs d'achat (PMI) dans de nombreux pays laisse entrevoir un recul continue de la demande et la baisse des investissements dans l'industrie tech, autrefois appelée MEM avant l'adjonction des sociétés technologiques apparentées. Des débouchés importants comme l'Allemagne, les Etats-Unis et la Chine connaissent des difficultés conjoncturelles.

Le relèvement des taux d'intérêts nuisent par ailleurs aux biens d'investissements, précise le communiqué. A cela, il faut ajouter l'effet défavorable du franc fort.

Les membres de la faîtière ont ainsi revu leurs ambitions à la baisse depuis le début de l'année. Une enquête récente auprès de ces entreprises démontre qu'environ 37% des sondés tablent sur un recul des entrées de commandes, contre 28% précédemment. Le statu quo est attendu par 43% des personnes interrogées (stable), tandis que 20% prévoient une augmentation.

'La plupart des entreprises de l'industrie tech doivent s'attendre à une période difficile. Notre branche fait face à un ralentissement cyclique typique qui est susceptible de durer plus longtemps que prévu initialement', affirme Stefan Brupbacher, directeur de Swissmem, cité dans le communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus