Galenica relève ses objectifs après un bon premier semestre

Le distributeur de médicaments et produits de soins Galenica a progressé autant au niveau des ...
Galenica relève ses objectifs après un bon premier semestre

Galenica relève ses objectifs après un bon premier semestre

Photo: KEYSTONE/MONIKA FLUECKIGER

Le distributeur de médicaments et produits de soins Galenica a progressé autant au niveau des recettes que de la rentabilité au premier semestre, dépassant les attentes du marché. La direction a relevé ses prévisions pour l'ensemble de 2022.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 5,5% sur un an à 1,96 milliard de francs, tandis que le résultat d'exploitation (Ebit) a crû de 4,4% à 103,3 millions, a détaillé le groupe bernois mardi.

Les ventes de médicaments sans ordonnance contre le rhume lors de la vague Omicron et de la grippe ont soutenu la performance, de même qu'une fréquentation des pharmacies en hausse dans les grands centres, même si cette dernière reste inférieure par rapport à avant la pandémie. Au premier semestre 2021, les mesures d'hygiène et de distanciation physique pour lutter contre la pandémie avaient eu pour effet de diminuer nettement les affections grippales, précise l'entreprise dans son communiqué.

Les acquisitions de pharmacies, de nouveaux produits et entreprises de service ont contribué à hauteur de 1,1% à la croissance.

Contribution des deux divisions

Sur les six premiers mois de l'année, Galenica a vu son bénéfice net atteindre 83,1 millions de francs, en hausse de 4,5% comparé au premier semestre 2021. A base comparable toutefois, le bénéfice net ajusté a reculé de 1,5% à 81,3 millions.

Les deux divisions ont contribué à la bonne marche des affaires. Le segment Product & Care a vu ses recettes croître de 7,4%, tandis que Logistics & IT a profité d'une croissance de 4,1%. Les investissements ont atteint 30,8 millions, contre 24,7 millions au premier semestre 2021, ce qui explique la nette baisse des flux de trésorerie.

La direction a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'exercice, tablant désormais sur un Ebit ajusté en hausse de 8% à 12%, contre 5-10% jusqu'à présent et après un recul de 1,4% pendant le semestre sous revue. L'Ebit 2021 pris en compte pour la comparaison exclut deux effets exceptionnels: les résultats liés au Covid-19, estimés à 25 millions, et la vente de son siège social à Berne qui a rapporté 9,4 millions. La croissance des ventes doit s'élever à 2-4%.

/ATS
 

Actualités suivantes