Gazprom enregistre des pertes colossales au 3e trimestre

Le géant russe Gazprom a annoncé lundi une profonde plongée dans le rouge, enregistrant des ...
Gazprom enregistre des pertes colossales au 3e trimestre

Gazprom enregistre des pertes colossales au 3e trimestre

Photo: KEYSTONE/EPA/SERGEI ILNITSKY

Le géant russe Gazprom a annoncé lundi une profonde plongée dans le rouge, enregistrant des pertes nettes reflétant la crise mondiale déclenchée par la pandémie de coronavirus, qui a entraîné une baisse de la demande et des prix du gaz déprimés.

Entre juillet et septembre, le groupe a enregistré des pertes nettes de 247,7 milliards de roubles (2,9 milliards de francs au taux actuel), contre un bénéfice net, déjà décevant, de 228 milliards de roubles sur la même période en 2019.

Les producteurs d'hydrocarbures du monde entier ont été durement atteints par l'effondrement de la demande et des prix de l'énergie, en raison des mesures prises pour combattre la pandémie de nouveau coronavirus, affectant notamment le secteur du transport.

En Russie, les résultats des entreprises sont également touchés par une dévaluation du rouble, qui a perdu environ un tiers de sa valeur depuis le début de l'année.

Dans une note laconique, le groupe a précisé que les résultats du trimestre étaient dus à une baisse simultanée des prix du gaz, de la demande de gaz et de la valeur du rouble par rapport aux devises occidentales.

Le premier semestre avait déjà vu le bénéfice net de Gazprom en chute libre, divisé par 25 sur un an à 32,9 milliards de roubles, avec des pertes au premier trimestre, suivies d'une reprise et d'un retour dans le vert au deuxième trimestre. Le géant espérait une amélioration au troisième trimestre.

Gazprom indique que les recettes tirées des ventes de gaz à l'Europe et à la Turquie - qui ont toujours assuré l'essentiel des bénéfices de l'héritier du ministère soviétique du Gaz - avaient baissé de 40% de janvier a septembre 2020 par rapport à la même période en 2019,

'Cette évolution est due à la baisse des prix moyens' du gaz de plus d'un tiers ainsi qu'à 'la baisse de 10% du volume de gaz vendu' sur un an.

Gazprom avait enregistré en 2019 une chute de 17%, à 1.203 milliards de roubles, de son bénéfice net par rapport à 2018, année de tous les records.

/ATS