Genève interdit la distribution gratuite de sacs en plastique

Les commerces genevois n'offriront plus de sacs en plastique aux caisses. Le Grand Conseil ...
Genève interdit la distribution gratuite de sacs en plastique

Genève interdit la distribution gratuite de sacs en plastique

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les commerces genevois n'offriront plus de sacs en plastique aux caisses. Le Grand Conseil a décidé vendredi à l'unanimité d'interdire la distribution gratuite de ces sachets très polluants, au profit des sacs réutilisables.

Elaboré par deux députées, l'une Verte et l'autre PDC, le projet de loi demande aussi à l'Etat d'encourager, de manière plus générale, les commerces à éviter les emballages en plastique. Il ne fixe aucun prix minimum pour l'achat d'un sac en plastique. Les commerces pourront continuer à donner des sacs réutilisables, en matériau compostable, tissus ou papier.

Compte tenu du fait que les deux principaux distributeurs ont déjà renoncé à proposer gratuitement des sacs plastique aux caisses, ce texte clarifie une situation existante en mettant tous les commerces à la même enseigne. Il permet aussi de généraliser la pratique, en évitant que certaines caisses ne donnent des sacs et que d'autres les factures au sein d'un même magasin.

Pollution alarmante

Ces sacs posent de graves problèmes environnementaux, a rappelé la Verte Delphine Klopfenstein-Broggini, co-auteure du projet de loi avec la PDC Delphine Bachmann. Ce texte apporte une première réponse à la pollution alarmante par les résidus de plastique, notamment dans le lac Léman. Mais il vise aussi à faire réfléchir les commerçants et les consommateurs à l'usage du plastique.

Déposé le 4 février, le texte a reçu un accueil favorable au sein de la commission de l'environnement et de l'agriculture. Il a été soutenu par le gouvernement, notamment parce qu'il n'entrave pas la liberté commerciale, a indiqué le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge du Département des infrastructures. Seule la Confédération peut interdire complètement l’usage des sacs en plastique.

/ATS
 

Articles les plus lus