Google/Facebook: l'UE étudie l'utilisation de données personnelles

La Commission européenne a indiqué lundi avoir lancé une 'enquête préliminaire' contre Google ...
Google/Facebook: l'UE étudie l'utilisation de données personnelles

Google/Facebook: l'UE étudie l'utilisation de données personnelles

Photo: KEYSTONE/AP

La Commission européenne a indiqué lundi avoir lancé une 'enquête préliminaire' contre Google et Facebook sur la collecte des données personnelles de leurs utilisateurs. Elle a envoyé aux deux groupes technologiques américains des questionnaires.

'Ces enquêtes portent sur la manière dont les données sont collectées, traitées, utilisées et monétisées, y compris à des fins publicitaires', a indiqué une porte-parole de l'exécutif européen.

La Commission européenne n'a pas précisé à qui avaient été envoyés ces questionnaires. Il s'agit d'une étape préliminaire qui peut déboucher sur une enquête formelle.

Lors d'une conférence lundi à Bruxelles, Nick Clegg, directeur mondial des affaires publiques de Facebook, questionné sur l'investigation de Bruxelles, a refusé d'y répondre de façon spécifique. Facebook fait l'objet d'enquêtes sur diverses questions 'dans le monde entier', a-t-il lâché.

'Surveiller de très près'

Il a cependant mis en garde les régulateurs à ne pas se laisser enfermer dans un raisonnement inadapté quand il s'agit de données. 'Les données sont infiniment divisibles et infiniment partageables. Les données sont quelque chose que vous pouvez à la fois partager et garder en même temps', a-t-il ajouté.

De son côté, un porte-parole de Google a affirmé: 'Nous utilisons les données pour rendre nos services plus utiles et pour afficher des publicités pertinentes'. 'Nous donnons aux gens les moyens de gérer, supprimer ou transférer leurs données', a-t-il poursuivi. Et de promettre de 'continuer à participer avec la commission à cette importante discussion'.

Il y a trois ans, le 26 septembre 2016, la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, avait déjà prévenu qu'elle allait 'surveiller de très près' les entreprises qui collectent et utilisent des données personnelles, comme Facebook, WhatsApp ou Google.

La Danoise a depuis son entrée en fonctions à la commission en novembre 2014 infligé à Google trois amendes pour abus de position dominante dans différents secteurs.

/ATS