Hausse de 4% des coûts des transports en Suisse

En 2015, les coûts des transports se sont élevés à environ 90 milliards de francs. Il s'agit ...
Hausse de 4% des coûts des transports en Suisse

Hausse de 4% des coûts des transports en Suisse

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

En 2015, les coûts des transports se sont élevés à environ 90 milliards de francs. Il s'agit d'une progression de 4% en cinq ans, selon l'OFS.

La route représente 80% des coûts totaux, mais c'est également le mode de transport générant le plus de trafic, souligne l'Office fédéral des statistiques (OFS) dans un rapport sur les coûts des transports en 2015 publié lundi. Avec 12%, le rail vient loin derrière. Il est suivi de l'aviation (7%) et de la navigation (0,4%).

Alors que les coûts liés aux transports routiers motorisés n'affichent qu'une légère augmentation de 2% par rapport à 2010, les hausses ont été bien plus fortes pour les transports aériens et ferroviaires, avec respectivement 14 et 12% de croissance. Pour l'aviation, c'est dû à une hausse des passagers de 27%. De gros investissements expliquent quant à eux l'augmentation pour le rail.

La part des coûts financée par les usagers est la plus grande dans le transport routier (86%). Les Suisses ont notamment dépensé 26,1 milliards de francs pour l'achat, l'exploitation et l'entretien de leurs voitures. Cela représente en moyenne 46 centimes par véhicule et kilomètre ou 79 centimes si on y ajoute les coûts des infrastructures, des accidents et des dommages à l'environnement qui incombent aux collectivités publiques.

Les passagers d'avion assument quant à eux 81% des coûts totaux de ce mode de transport via le prix des billets. Pour le rail, les voyageurs ne paient que 46% des coûts, car ce mode de transport est en partie subventionné. L'Etat a toutefois baissé de 2 points sa part du financement du rail entre 2010 et 2015.

Rhin bon marché

Les transports de marchandises ont généré de leur côté un coût de 18,6 milliards de francs pour la route et 2,2 milliards pour le rail. L'OFS observe dans ce domaine une forte augmentation du trafic des véhicules de livraison, les coûts liés aux véhicules légers ayant augmenté de 18% depuis 2010. Les coûts des véhicules lourds, soit les camions et semi-remorques, sont quant à eux restés à peu près stables.

Les coûts de transports de marchandises sur le Rhin ont par ailleurs été calculés pour la première fois en 2015. Ils étaient de 144 millions de francs. Les coûts par kilomètre pour ce mode de transport sont les plus avantageux à 7 centimes par tonne de marchandises, contre 17 centimes pour le rail et 55 centimes pour les camions.

Dommages à l'environnement

Les divers modes de transport ont causé des dommages à l'environnement et à la santé, se chiffrant à un total de 11,8 milliards de francs. Et une fois encore la route a été le principal contributeur avec 9,5 milliards.

Si les coûts climatiques ont été, en chiffres absolus, environ deux fois plus élevés pour les transports routiers (1,6 milliard) que pour les transports aériens (0,8 milliard), ce n'est pas le cas en termes relatifs. Les dommages pour le climat s'élèvent selon ce décompte à 13% pour l'aviation contre 3% pour la route.

/ATS
 

Actualités suivantes