Hausse marquée des nuitées en février, malgré la vigueur du franc

L'hôtellerie suisse n'a pas subi les effets tellement redoutés du franc fort au cours du mois ...
Hausse marquée des nuitées en février, malgré la vigueur du franc

Hausse marquée des nuitées en février, malgré la vigueur du franc

Photo: Keystone

L'hôtellerie suisse n'a pas subi les effets tellement redoutés du franc fort au cours du mois de février. Au contraire, le nombre des nuitées a crû de 6% en l'espace d'un an pour atteindre 3,1 millions. Tant les hôtes suisses qu'étrangers ont été plus nombreux.

Les visiteurs étrangers ont généré 1,6 million de nuitées, soit 57'000 ou 3,8% de plus que durant le mois correspondant de l'an passé, a indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS). Du côté des hôtes indigènes, la croissance s'est inscrite à 8,4% à 1,5 million de nuitées.

Pour les deux premiers mois de l'année 2015, le nombre cumulé de nuitées s'établit à 5,8 millions, soit une progression annuelle de 2,6%. Sur le mois sous revue, les voyageurs venus d'Asie et tout particulièrement de Chine se sont pressés dans les hôtels helvétiques, avec des nuitées s'envolant de 22,5%.

Les visiteurs venus de l'empire du Milieu ont ainsi généré 27'000 nuitées supplémentaires (+54,7%) à 75'548 unités, affichant la plus forte hausse absolue de tous les pays de provenance étrangers. Les hôtes coréens ont également été plus nombreux à séjourner en Suisse, avec des nuitées en augmentation de 32% à 16'404.

Européens plus nombreux

Ont suivi les Indiens (+12,3%/+1300 nuitées) et les Japonais (+930/+6,9%). Au niveau du continent américain, le nombre de nuitées s'est accru de 7,8% ou 9400 unités. La plus forte expansion pour cette région est à mettre au compte des Brésiliens, lesquels ont généré 6400 nuitées supplémentaires (+52,3%). Les Etats-Unis ont eux présenté un léger accroissement de 740 nuitées (+0,9%).

Les visiteurs européens ont eux aussi répondu présent, avec pour l'ensemble du Vieux Continent des nuitées en croissance de 1% (+12'000). La plus forte expansion pour l'Europe est revenue aux Belges (+5500 nuitées/+43,9%), suivis des hôtes venus d'Allemagne, le premier pays de provenance (+14'000/+3,9%) et des Néerlandais (+5500/+6,1%).

En revanche, à l'image du mois précédent, la Russie a enregistré une chute de 15'000 nuitées (-34,3%), affichant la baisse absolue la plus importante de tous les pays de provenance. Suivent le Royaume-Uni (-6200/-3,3%) et l'Italie (-3100/-4,2%). Les continents océanique (-30 nuitées/-0,3%) et africain (-170/-0,9%) ont enregistré une évolution stable.

Repli à Genève

Sur les quatorze régions que compte la Suisse touristique depuis janvier dernier, dix ont affiché des augmentations en février. Saison de ski oblige, l'OFS a observé les plus fortes hausses dans les régions de montagne ainsi que celle de Lucerne/Lac des Quatre-Cantons. La plus vive expansion absolue est revenue aux Grisons (+45'000 nuitées/+6,4%).

Ont suivi l'Oberland bernois (+39'000/+11,8%) et la région de Lucerne/Lac des Quatre-Cantons (+36'000/+17,8%), puis le Valais (+30'000/+6,4%) ainsi que la région bâloise (+20'000/+20,6%). Genève a en revanche subi le plus fort recul absolu, soit un tassement de 4500 nuitées (-2,3%).

Ailleurs en Suisse romande, la région Jura-Trois Lacs a aussi essuyé un fort fléchissement (-3260 nuitées/-7%). Au Tessin, le repli s'est inscrit à 1,8% (-1200 nuitées). En revanche, la Région Fribourg a enregistré un afflux de visiteurs (+790 nuitées/+2,7%).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus