Incendie sans gravité sur le site de la centrale nucléaire du Bugey

Un départ de feu sans gravité s'est produit lundi sur la toiture d'un bâtiment de la zone nucléaire ...
Incendie sans gravité sur le site de la centrale nucléaire du Bugey

Incendie sans gravité sur le site de la centrale nucléaire du Bugey

Photo: Keystone

Un départ de feu sans gravité s'est produit lundi sur la toiture d'un bâtiment de la zone nucléaire de la centrale française du Bugey, à quelque 70 kilomètres de Genève. Des mesures d'urgence ont été prises, et le sinistre a été circonscrit en fin d'après-midi.

EDF a précisé dans un communiqué que le feu s'était déclaré à 15h26. Il a ajouté que les pompiers sont venus épauler les équipes d'intervention de la centrale, et qu'aucune victime n'était à déplorer.

'Le plan d'urgence interne a été déclenché. Il a permis de réunir les compétences nécessaires à la gestion de cet incident', a également indiqué EDF. Le compte Twitter de la centrale a par ailleurs indiqué que l'incendie était consécutif à une opération de maintenance.

Selon un porte-parole de la centrale, joint par l'AFP, le feu a endommagé 'un mètre carré de toiture d'une zone en réfection' avant d'être maîtrisé vers 16h30. Il s'est déclaré alors que des ouvriers travaillaient au chalumeau pour réparer des problèmes d'isolation de la toiture. 'Il n'y a pas eu de victime et aucune pollution', a-t-on précisé.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a pour sa part activé son centre d'urgence. Elle a fait savoir qu'elle suivait en temps réel l'évolution de la situation, 'afin de s'assurer du bien-fondé des dispositions prises par l'exploitant et de conseiller la préfecture'.

Arrêt pour maintenance

Peu avant 18h00, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a signalé que les balises situées à proximité de la centrale ne mesuraient actuellement aucune élévation de la radioactivité ambiante.

La centrale de Bugey, à 35 kilomètres à l'est de Lyon, est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 900 mégawatts chacun. L'unité de production touchée par l'incendie est en arrêt pour maintenance depuis fin août 2015.

/ATS
 

Actualités suivantes