Journée symbolique pour le futur RER de la région genevoise

La jonction des rails entre les chantiers suisse et français du Léman Express a été effectuée ...
Journée symbolique pour le futur RER de la région genevoise

Journée symbolique pour le futur RER de la région genevoise

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La jonction des rails entre les chantiers suisse et français du Léman Express a été effectuée vendredi. Une journée que les autorités des deux pays ont célébrée, soulignant sa valeur symbolique. Le futur RER entrera en service fin 2019.

'C'est un mélange de joie et de fierté, comme un enfant que l'on attendait depuis 15 ans', a souligné le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. Du côté genevois, le conseiller d'Etat Serge Dal Busco a insisté sur ce moment historique et ce Léman Express qui va tant apporter à toute une région.

La cérémonie de soudage des rails s'est déroulée sous la rivière du Foron, qui délimite la frontière entre Thônex (GE) et la commune française de Gaillard. Il y a deux ans, c'est la jonction des deux tunnels, l'un arrivant de France et l'autre de Suisse, qui avait été célébrée au même endroit.

Fin 2019

Le chantier Léman Express s'est ouvert en 2011. Depuis, il a avancé tant bien que mal, franchissant les différents obstacles et surmontant les oppositions relatives notamment aux mesures antivibrations sur le territoire suisse. Côté helvétique, les travaux sont achevés à 92%, à ce jour.

Le calendrier annoncé devrait ainsi être tenu. Le 15 décembre 2019, à 05h02, le premier train devrait partir de la gare d'Annemasse pour rejoindre celle de Cornavin, 16 kilomètres plus loin. Le trajet durera 22 minutes. Jusqu'à six trains par heure et par sens sont prévus de circuler sur ce tronçon.

Vie plus facile

Cette liaison entre Annemasse et Genève sera la colonne vertébrale du réseau RER. Celui-ci permettra de rejoindre Coppet (VD) et du côté français, il permettra d'aller facilement à Bellegarde (Ain), Evian (Haute-Savoie), Annecy (Haute-Savoie) et St-Gervais (Haute-Savoie).

Au total, ce sont plus de 230 trains qui relieront 45 gares suisses et françaises d'ici à un peu plus d'un an. Quelque 50'000 voyageurs devraient utiliser quotidiennement le Léman Express. Ce grand projet vise à rendre la vie plus facile aux habitants de la région, a noté Laurent Wauquiez.

Pour Serge Dal Busco, il s'agit d'un début, mais pas d'une fin. Aux yeux du conseiller d'Etat genevois, il sera essentiel, dorénavant, de coordonner les politiques des deux côtés de la frontière pour inciter les gens à changer leurs habitudes de transport et les pousser à privilégier le train à la voiture, si possible.

/ATS