L'ASA a tenu sa 90e assemblée générale sous le signe du coronavirus

l'Association suisse d'assurances (ASA) a tenu lundi au siège de la Vaudoise à Lausanne sa ...
L'ASA a tenu sa 90e assemblée générale sous le signe du coronavirus

L'ASA a tenu sa 90e assemblée générale sous le signe du coronavirus

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

l'Association suisse d'assurances (ASA) a tenu lundi au siège de la Vaudoise à Lausanne sa 90e assemblée générale. Dans son discours, le président Rolf Dörig a plaidé la cause d'un pool pour les pandémies associant les collectivités publiques et les assureurs privés.

M. Dörig a souligné 'le potentiel et la résistance du secteur de l'assurance' face aux défis posés par la pandémie de coronavirus. 'Même pendant la crise, les assureurs ont reversé chaque jour près de 139 millions de francs à leurs clients en remboursement de dommages subis ou en rentes', a déclaré celui qui préside accessoirement également le conseil d'administration de Swiss Life et jusqu'à récemment celui d'Adecco.

Selon l'ASA, le secteur a contribué 'de manière non négligeable' à la solvabilité des entreprises, et se retrouve bien positionné du fait de sa politique de placements défensive. 'Celle-ci a confirmé son efficacité pendant la crise du coronavirus' a déclaré le président de l'ASA, cité dans un communiqué.

Il s'est en revanche insurgé contre 'l'ingérence rétroactive du législateur dans les contrats de droit privé', en référence aux initiatives du monde politique relatives aux loyers des locaux commerciaux contraints à la fermeture durant le confinement. Selon lui, celles-ci seraient 'contraires à la garantie de la propriété' et iraient 'à l'encontre de la sécurité juridique'.

'Une pandémie n'est pas assurable par le seul secteur privé', estime le président de l'ASA, soulignant qu'un regroupement entre les assureurs privés et l'État est actuellement à l'étude dans divers pays. Il a tiré un parallèle avec d'autres 'formes de de collaboration éprouvées' entre la Confédération et le secteur privé, comme la prévention et l'assurance des dommages naturels.

Les délégués des compagnies membres ont nommé deux nouveaux membres au sein du comité directeur. Thomas Boyer, nouveau directeur général (CEO) du groupe Mutuel succède à Paul Rabaglia, alors que Jean-Daniel Laffely, qui a repris les rênes de Vaudoise Assurances, succède à Philippe Hebeisen.

/ATS
 

Actualités suivantes