L'Empa teste le fitness du futur à Dübendorf (ZH)

Fitness et wellness, activités gourmandes en énergie, constituent des besoins croissants dans ...
L'Empa teste le fitness du futur à Dübendorf (ZH)

L'Empa teste le fitness du futur à Dübendorf (ZH)

Photo: Keystone

Fitness et wellness, activités gourmandes en énergie, constituent des besoins croissants dans nos sociétés. L'Empa a inauguré jeudi à Dübendorf (ZH) un 'Fitness & Wellness solaire' entièrement autonome. On y récupère même l'énergie dépensée par les sportifs.

L'installation fait partie de NEST, la plate-forme de recherche et d'innovation modulaire sur le campus du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa). Juchée sur la plate-forme supérieure du bâtiment, elle sera bientôt mise à disposition des employés des instituts de recherche Empa et Eawag.

NEST est en effet conçu comme un 'laboratoire vivant', a indiqué l'Empa dans un communiqué. 'Notre objectif est de couvrir un besoin à forte intensité énergétique tel que le wellness complètement avec les énergies renouvelables', a expliqué Peter Richner, directeur adjoint de l'Empa et responsable stratégique de NEST.

L'objectif est de faire fonctionner l'installation avec un sixième de l'énergie dont elle aurait besoin normalement. Ainsi, les 120'000 kWh d'électricité normalement dévorés chaque année par le sauna finlandais, le sauna bio et le bain à vapeur devraient baisser à environ 20'000 kWh grâce à une pompe à chaleur de CO2 capable de générer des températures allant jusqu'à 130°C.

La chaleur est ensuite redistribuée en cascade: 120°C pour le sauna finlandais, 90°C pour le générateur de vapeur dans la chambre de vapeur, 70°C pour le sauna bio et enfin 50°C ou 30°C pour les douches et le chauffage.

Sur la façade, ainsi que sur le toit, les trois systèmes photovoltaïques veillent à ce qu'environ 20'000 kWh d'électricité soient générés par an en moyenne par le solaire. Les systèmes photovoltaïques sont complétés par une installation solaire thermique pour l'eau chaude sanitaire.

Et pour couronner le tout, les utilisateurs du fitness contribuent à la production d'énergie grâce à des équipements de condition physique qui produisent de l'électricité. L'Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment (suissetec) a également soutenu la mise en œuvre de cette unité.

/ATS
 

Actualités suivantes