L'OMC revoit très à la hausse sa prévision sur le commerce en 2017

L'OMC revoit nettement à la hausse sa prévision de croissance pour le commerce mondial en 2017 ...
L'OMC revoit très à la hausse sa prévision sur le commerce en 2017

L'OMC revoit nettement à la hausse sa prévision de croissance pour le commerce mondial en 2017. En raison d'une accélération au premier semestre, elle l'a estimée jeudi à Genève à 3,6%, mais la progression devrait ralentir en 2018.

Mi-avril, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) misait sur une fourchette entre 1,8 et 3,6%, en raison de l'incertitude économique. Elle table désormais sur une évaluation entre 3,2 et 3,9%.

Au total, le commerce mondial a progressé de près de 4,3% au premier semestre par rapport à la même période l'an dernier. Dans les pays développés, les exportations ont augmenté de 3,1% et les importations de 2,1%. Dans les pays en développement, ces chiffres atteignent 5,9 et 6,9%.

Pour l'ensemble de 2017, la croissance désormais attendue constituerait 'une nette amélioration' par rapport à l'augmentation de 1,3% observée l'année dernière, souligne l'organisation. Elle est attribuée à la reprise des flux intrarégionaux en Asie, liée à la hausse de la demande chinoise et à un meilleur environnement financier. Et à celle de la demande d'importations dans le nord du continent américain qui avait diminué en 2016.

3,2% prévu pour 2018

La prévision à la hausse de la croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial, à 2,8%, explique aussi cet ajustement. La marche des affaires a progressé dans la plupart des grandes économies au deuxième trimestre par rapport au premier. Notamment en Chine où le PIB a augmenté de 1,3 à 1,7% (+7% par rapport à la même période l'année dernière).

L'extension est passée aux Etats-Unis de 1,2% sur un an au premier trimestre à 3% au deuxième. La hausse s'est aussi étoffée dans la zone euro, de 2,2% au premier trimestre à 2,6% au deuxième.

'Il subsiste des risques importants qui menacent l'économie mondiale et qui pourraient bien nuire à la reprise du commerce', met en garde le directeur général de l'OMC Roberto Azevedo malgré cette embellie. Il alerte sur les discours protectionnistes, les tensions politiques et le coût grandissant des catastrophes naturelles.

La croissance coïncide davantage entre les régions, se réjouit M. Azevedo. Ce scénario pourrait contribuer à renforcer d'elle-même l'augmentation actuelle. Le directeur général appelle à oeuvrer dans le cadre du système multilatéral pour que 'les bénéfices du commerce soient à la fois importants et largement partagés'.

Pour 2018, la progression du commerce mondial devrait s'établir en baisse à 3,2%. La politique monétaire devrait se durcir dans les pays développés. La Chine devrait elle ralentir sa politique expansionniste en terme budgétaire.

/ATS
 

Actualités suivantes