L'enfouissement de la ligne Chamoson-Chippis n'est pas enterré

Le projet d'enfouissement de la ligne à très haute tension entre Chamoson (VS) et Chippis (VS) ...
L'enfouissement de la ligne Chamoson-Chippis n'est pas enterré

L'enfouissement de la ligne Chamoson-Chippis n'est pas enterré

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le projet d'enfouissement de la ligne à très haute tension entre Chamoson (VS) et Chippis (VS) n'est peut-être pas définitivement enterré. De nouvelles analyses pourraient être menées avec l'appui technique de Swissgrid.

Pour autant Swissgrid entend réaliser la ligne aérienne entre Chamoson et Chippis. Mais l'Etat du Valais veut lancer de nouvelles analyses d'enfouissement des lignes à très haute tension (THT) dans le canton et Swissgrid s'est déclarée prête à fournir son appui technique, communique mercredi l'Etat du Valais.

'La discussion a pu être relancée et c'est positif', a déclaré le chef du département de l'énergie Roberto Schmidt. Pour le moment, les deux parties ont convenu d'élaborer une convention de principe. Le but est d'étudier la faisabilité d'un enfouissement partiel futur des lignes THT entre Chamoson et Ulrichen, et prioritairement entre Chamoson et Chippis.

Ligne aérienne confirmée

En septembre, le Tribunal fédéral a confirmé le projet de ligne aérienne THT entre Chamoson et Chippis. Le projet a été jugé conforme aux exigences légales en matière d'environnement, de paysage et de santé.

Swissgrid a confirmé son intention de construire cette ligne dans les meilleurs délais. Roberto Schmidt ne perd pas espoir qu'une partie de cette ligne puisse être enterrée, peut-être après coup.

Le gouvernement et le parlement valaisans se sont de leur côté prononcé à plusieurs reprises en faveur d'un enfouissement des lignes THT entre Chamoson et Ulrichen. Le Conseil d'Etat a déposé une demande formelle auprès de l'Office fédéral de l'énergie en 2010. Différentes études ont démontré la faisabilité technique d'une ligne enterrée.

/ATS
 

Actualités suivantes