L'ex-collaborateur des CFF bénéficie d'un sursis partiel

Le Tribunal pénal fédéral a condamné un ex-employé des CFF à une peine de 36 mois de détention ...
L'ex-collaborateur des CFF bénéficie d'un sursis partiel

Le Tribunal pénal fédéral a condamné un ex-employé des CFF à une peine de 36 mois de détention, assortie d'un sursis partiel. L'homme a déjà passé 12 mois en prison pour avoir commis des malversations durant une dizaine d'années au détriment de son employeur.

Deux des trois coaccusés écopent de peines pécuniaires de 360 jours-amendes et 240 jours-amendes, respectivement. Leur société a bénéficié de mandats des CFF grâce aux avantages qu'ils accordaient à l'accusé principal.

L'ancien employé des chemins de fer a attribué des contrats à deux sociétés d'un camarade durant plus de dix ans. Les prestations étaient exécutées en partie seulement, ou pas du tout. Les deux larrons ont détourné quelque 4 millions de cette manière.

Une partie des faits est prescrite, selon le jugement rendu vendredi. Le troisième coaccusé est acquitté.

/ATS
 

Actualités suivantes