L'indice PMI dans l'industrie explose son record en mai

L'indice PMI des directeurs d'achat dans l'industrie en mai est le plus haut jamais atteint ...
L'indice PMI dans l'industrie explose son record en mai

L'indice PMI dans l'industrie explose son record en mai

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'indice PMI des directeurs d'achat dans l'industrie en mai est le plus haut jamais atteint depuis la création de cet outil de mesure en 1995. Dans les services en revanche, la progression a été moins rapide et se situe en dessous des prévisions des analystes.

Le rebond de l'industrie manufacturière est si vigoureux que les signes de pénurie se généralisent, affirme procure.ch et Credit Suisse dans une étude publiée mardi. L'indice PMI dans ce secteur a augmenté de 0,4 point pour atteindre 69,9 points, un record.

Les analystes consultés par AWP avaient prévu un indice, corrigé des valeurs saisonnières, entre 68,0 et 70,4 points.

Pour les auteurs de l'étude, c'est un signe clair d'une reprise généralisée au sein de l'industrie helvétique. Celle-ci profite du relèvement de la demande mondiale et de son orientation à l'exportation. La bonne santé des commandes suggère que la reprise va durer, même si la banque aux deux voiles mentionne un léger ralentissement de la production.

En effet, 'les capacités ne sont que faiblement développées et la plupart des entreprises hésitent encore à recruter du personnel', indique l'étude. Pas de quoi s'affoler au vu de ces chiffres donc, 'il serait trompeur d'accorder trop d'importance à ces niveaux records'.

La progression du PMI des services, plus axé sur la consommation intérieure, est beaucoup moins importante que celui dans l'industrie.

Il s'est relevé de 1,1 point à 58,8 points en mai, ce qui est inférieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur un indice compris entre 59,0 et 61,0.

'Le rythme de la reprise est bien moins généralisé que celui du secteur manufacturier et l'indice reste nettement inférieur à ses précédents niveaux record', affirme l'étude.

Procure.ch et Credit Suisse observent en particulier un retour de l'activité commerciale et une timide amélioration dans la création d'emplois. Les prix de vente dans le secteur ont augmenté à une allure 'jamais vue', mais cette hausse reste inférieure à celle des prix d'achats.

/ATS
 

Actualités suivantes