L'indice des directeurs d'achat retrouve des couleurs en décembre

Malgré la propagation du variant Omicron, les responsables d'achats des entreprises suisses ...
L'indice des directeurs d'achat retrouve des couleurs en décembre

L'indice des directeurs d'achat retrouve des couleurs en décembre

Photo: KEYSTONE/EPA/ALEX PLAVEVSKI

Malgré la propagation du variant Omicron, les responsables d'achats des entreprises suisses ont gagné en optimisme en fin d'année. Les carnets de commandes restent bien remplis et les problèmes d'approvisionnement, bien que persistants, ne se sont pas aggravés.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) manufacturier s'est ainsi fixé à 62,7 points en décembre, en hausse de 0,2 point sur un mois et de 5,4 points en rythme annuel, selon les indications publiées lundi par la grande banque Credit Suisse et la faîtière helvétique de l'approvisionnement Procure.ch.

Le PMI manufacturier n'avait cessé de baisser depuis le pic de juillet à 71,1 points, rappellent les auteurs du sondage. Néanmoins, l'indice dépasse le seuil de croissance depuis au moins 18 mois.

Tous sous-indices ont connu un développement favorable en décembre, notamment ceux qui reflètent la santé des carnets de commandes et du marché du travail. Comme c'est le cas depuis plusieurs mois, un quart des entreprises sondées embauchent du personnel pour faire face au niveau élevé de demande, précise le communiqué.

Cette situation positive est contrebalancée par les goulets d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement. Les sous-traitants livrent toujours en retard, les délais restant néanmoins stables. Les sociétés industrielles interrogées parviennent à composer avec ces difficultés, mais doivent ajuster leurs prix afin de répercuter la hausse des coûts.

L'indice des directeurs d'achat pour le secteur des services a progressé de 1,4 point sur un mois à 59,3 points. En rythme annuel, la hausse atteint 9,8 point, selon le communiqué.

Les restrictions causées par la pandémie continuent de brider les entreprises actives dans les services, mais cet effet négatif a pu être totalement compensé par les nouvelles commandes. Credit Suisse et Procure.ch perçoivent un affaiblissement de l'impact économique du Covid-19, mais préviennent que les résultats ne prennent pas encore totalement en compte les effets du variant Omicron.

Le sous-indice 'recrutement' s'est stabilisé en décembre juste au-dessus du seuil de croissance, le nombre de plans de restructuration ayant baissé. Comme pour l'industrie, le secteur des services doit faire face à une hausse des coûts et adapte ses prix.

/ATS
 

Actualités suivantes