La Catalogne rouvre ses bars, ses restaurants et ses cinémas

La région espagnole de Catalogne a annoncé jeudi la réouverture des bars, restaurants et cinémas ...
La Catalogne rouvre ses bars, ses restaurants et ses cinémas

La Catalogne rouvre ses bars, ses restaurants et ses cinémas

Photo: KEYSTONE/EPA/ENRIC FONTCUBERTA

La région espagnole de Catalogne a annoncé jeudi la réouverture des bars, restaurants et cinémas lundi prochain après plus d'un mois de fermeture. Cette décision s'inscrit dans un plan d'assouplissement des mesures prises pour faire face au Covid-19.

Cette région très touristique du nord-est de l'Espagne avait fermé ses bars et ses restaurants le 16 octobre afin de freiner la pandémie. Elle avait aussi instauré un couvre-feu et un bouclage partiel de son territoire.

L'exécutif régional, qui a compétence en matière de santé publique, autorisera à partir de lundi la réouverture des bars et des restaurants jusqu'à 21h30 avec des capacités d'accueil limitées à 30% en intérieur. Les cinémas, théâtres et salles de spectacle pourront également rouvrir avec un taux de remplissage de 50% au maximum.

Mais le couvre-feu et le bouclage partiel de la région resteront en vigueur. Cette dernière mesure interdit à quiconque l'entrée en Catalogne ou la sortie de la région sans motif justifié.

'Modifier la dynamique'

'Nous avons réussi à modifier la dynamique de la pandémie sans avoir à recourir à un confinement strict comme (celui imposé) au printemps dernier', a expliqué le vice-président du gouvernement régional Pere Aragonés. A l'instar du reste de l'Espagne, en état d'urgence sanitaire depuis fin octobre, l'incidence du virus est en train de baisser en Catalogne, qui a pris de sévères mesures de prévention durement critiquées par les acteurs économiques locaux.

L'Espagne reste toutefois l'un des pays les plus touchés par la pandémie dans l'Union européenne, avec plus de 42'000 morts et plus d'1,5 million de cas. 'La situation s'est stabilisée (avec une tendance) à la baisse, mais la situation continue d'être très préoccupante, parce que nous avons des taux d'incidence élevés', a rappelé mercredi le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa.

/ATS