La Quotidiana peut espérer un soutien de la Confédération

Menacé de disparaître, l'unique quotidien romanche La Quotidiana peut espérer un soutien de ...
La Quotidiana peut espérer un soutien de la Confédération

La Quotidiana peut espérer un soutien de la Confédération

Photo: Keystone

Menacé de disparaître, l'unique quotidien romanche La Quotidiana peut espérer un soutien de la Confédération. Une aide financière directe est exclue, mais le Conseil fédéral pourrait intervenir par l'intermédiaire de la législation sur les langues.

'Si elle entend assurer sa pérennité, la langue romanche doit trouver à s'appliquer sous la forme écrite dans un usage quotidien aussi', écrit mardi le Conseil fédéral en réponse à une interpellation du conseiller national Martin Candinas (PDC/GR).

Pour le gouvernement, il est 'primordial d'avoir accès à des informations de qualité'. C'est pour ces raisons que l'ANR, l'agence de presse romanche, a été créée il y a 20 ans. La loi sur les langues date quant à elle de 2010.

Recherche d'une solution

Le Conseil fédéral se dit prêt à collaborer à la recherche d'une solution pour sauver La Quotidiana avec les principaux acteurs concernés, c'est-à-dire le canton des Grisons et la Lia Rumantscha (faîtière des organisations de langue romanche).

Des contacts ont déjà eu lieu, précise le Conseil fédéral dans sa réponse. Il s'agit dans l'immédiat 'd'essayer de maintenir l'offre d'une presse écrite en langue romanche'. A moyen terme, il faudra coordonner l'offre de l'ensemble des médias romanches, y compris la Radiotelevisiun Svizra Rumantsch (RTR) financée par la redevance.

Sans bases constitutionnelles, un soutien direct de la Confédération à La Quotidiana est exclu. Il est en revanche envisageable de fournir une aide sur la base de la législation sur les langues, souligne le Conseil fédéral.

Promotion du romanche

Le gouvernement rappelle également que dans le cadre du Message culture 2016-2020, il a décidé de renforcer la promotion du romanche en dehors de son aire de diffusion traditionnelle dès l'année 2020. Une augmentation des moyens financiers est prévue. 'Les médias jouant un rôle important pour cette promotion, il existe une certaine marge de manoeuvre pour la recherche d'une solution', écrit le Conseil fédéral.

La Lia Rumantscha salue la réponse du Conseil fédéral. La volonté du gouvernement de trouver une solution pour maintenir une information de qualité en romanche va dans le sens des efforts de la faîtière pour assurer que La Quotidiana continue de paraître, a-t-elle indiqué mardi.

Déficits

En mars, le groupe de presse Somedia a annoncé qu'il ne voulait plus supporter longtemps les déficits du quotidien romanche. Somedia, qui édite la Südostschweiz, veut réduire ses charges. Le patron Andrea Masüger et le fils de l'éditeur Silvio Lebrument ont écrit au gouvernement grison pour demander une aide financière supplémentaire de 300'000 francs par année afin de continuer à éditer le quotidien romanche.

En 2008 déjà, l'éditeur Hanspeter Lebrument avait menacé de transformer La Quotidiana en hebdomadaire si les coûts ne pouvaient être réduits. Il avait alors obtenu un lien plus étroit entre l'agence ANR et le journal, ce qui lui avait permis de réduire le nombre de rédacteurs du quotidien romanche.

Le premier numéro de La Quotidiana est paru en 1997. Le journal avait alors un tirage de 8000 exemplaires. Il y a dix ans, il ne tirait plus qu'à 5500 exemplaires. Aujourd'hui, il ne compte que 4000 abonnés.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus