La SSR va supprimer 200 postes, dont 41,4 en Suisse romande

La SSR annonce mardi que 200 postes équivalents plein temps vont disparaître dans le cadre ...
La SSR va supprimer 200 postes, dont 41,4 en Suisse romande

La SSR va supprimer 200 postes, dont 41,4 en Suisse romande

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

La SSR annonce mardi que 200 postes équivalents plein temps vont disparaître dans le cadre des mesures d'économies mises en oeuvre dès le début 2019. Pour la RTS, cela signifie que 41,4 postes équivalents plein temps seront supprimés d'ici 2022.

Au total, l'entreprise doit économiser 100 millions de francs sur son budget actuel. Près de 13 millions le seront à la Radio Télévision Suisse (RTS), a indiqué Barbara Stutz, porte-parole de la RTS, revenant sur une information publiée mardi sur le site de la RTS.

'A ce stade, on ne connaît pas le détail de la répartition des coupes entre la radio et la télévision', a poursuivi la porte-parole. Une période de consultation s'ouvre mardi jusqu'au 16 novembre où le personnel peut proposer des pistes d'économie autres que des suppressions de postes. Les premières mesures prendront effet en janvier.

'Le but est d'éviter au maximum de toucher aux programmes', selon Mme Stutz. Ces suppressions d'emplois représentent quelque 5 millions sur le total de 13 millions que la RTS doit économiser. La plus grande partie des économies se fera sur les coûts de structure, de bâtiments, d'infrastructure et de fonctionnement.

Une partie des postes touchés le seront via des mouvements naturels, des retraites anticipées et des réductions du temps de travail, mais il y aura aussi plusieurs licenciements. Un plan social sera mis en place pour les personnes concernées, précise la RTS.

Recul de la redevance et de la pub

La radio et télévision alémanique SRF paie quant à elle le plus lourd tribut dans la restructuration avec la suppression de 47 emplois à plein temps, tandis que 43 postes seront biffés à la RSI, a précisé le porte-parole de la SSR Edi Estermann.

La filiale tpc (production audiovisuelle) va supprimer 24 postes et 36 disparaîtront à la direction générale de la SSR. La radio et télévision romanche et Swissinfo peuvent de leur côté atteindre leurs objectifs d'économies sans réduction de personnel.

La SSR justifie cette décision par la baisse de la redevance radio-TV à 365 francs dès le 1er janvier 2019 et la part de la SSR plafonnée à 1,2 milliard de francs. A cela s’ajoute la baisse régulière des recettes commerciales de la SSR, argumente encore le média de service public.

/ATS
 

Actualités suivantes