La Suisse compte cinq nouveaux milliardaires helvétiques

Cinq nouveaux milliardaires sont venus s'ajouter en 2017 à la liste des Suisses très fortunés ...
La Suisse compte cinq nouveaux milliardaires helvétiques

La Suisse compte cinq nouveaux milliardaires helvétiques

Photo: KEYSTONE/SCHWEIZERISCHE NATIONALBANK SNB

Cinq nouveaux milliardaires sont venus s'ajouter en 2017 à la liste des Suisses très fortunés résidant dans le pays, portant le nombre total à 36. Si ce nombre peut paraître peu élevé, sa contribution aux finances publiques n'est pas négligeable, affirme UBS.

La fortune totale de ces personnes a augmenté l'an passé de 19% à 123,5 milliards de dollars (123,1 milliards de francs), portée notamment par la bonne santé des marchés financiers, a révélé la banque aux trois clés dans une étude dévoilée vendredi. Sur ces 36 milliardaires, la part des entrepreneurs qui ont fait fortune eux-mêmes s'élève à 44%, alors que 56% sont des héritiers.

Cette répartition est inversée dans d'autres régions du monde, notamment aux Etats-Unis où la part des entrepreneurs dans la population de milliardaires s'élève à 69%. En Asie-Pacifique, le pourcentage atteint même 76%.

Par secteurs, les milliardaires sont principalement actifs dans les domaines de la santé, des services financiers et dans le commerce de détail.

Secret bancaire oblige, UBS ne cite bien entendu pas de noms. Mais selon le classement annuel établi par les magazines Bilanz et Bilan, on trouve parmi les plus grosses fortunes suisses établies dans le pays l'investisseur Michael Pieper, son homologue Thomas Schmidheiny ou encore August von Finck qui détient des participations dans Mövenpick et Von Roll. Leur fortune respective est estimée entre 4 et 5 milliards de francs.

D'autres secteurs sont aussi bien représentés comme les familles Nordmann et Maus (fortune de 3 à 4 milliards), qui détiennent notamment les grands magasins Manor, ainsi que les marques de vêtements Lacoste et Gant. La famille Stern, propriétaire de l'horloger Patek Philippe, figure également dans ce classement (également 3 à 4 milliards) et la famille Coninx (1,5 à 2 milliards) qui détient une participation dans Tamedia.

Des UHNWI très appréciés

Selon une étude similaire de Credit Suisse récemment publiée, la Suisse compte par ailleurs 980 personnes disposant d'une fortune supérieure à 100 millions de dollars.

Les avoirs de ces personnes appelées 'ultra high net worth individuals' (UHNWI) dans le jargon bancaire constituent également une manne financière pour le fisc. A l'inverse de certains étrangers disposant d'un forfait fiscal avantageux, ces ressortissants et résidents suisses paient la maximum en matière d'impôt fédéral direct.

Dans les statistiques de l'Administration fédérale des contributions (AFC), des communes comme Anières et Vaux-sur-Morges en Suisse romande ou encore Reisiswil et Wollerau du côté alémanique figurent en tête du classement du rendement par habitant, ce qui sous-entend que ces communes hébergent de riches contribuables.

En matière d'impôt cantonal et communal, la situation est plus disparate, puisque ce dernier est défini au niveau local. A titre d'exemple, la commune de Rüschlikon dans la canton de Zurich bénéficie depuis des années d'une manne fiscale importante grâce à la présence d'Ivan Glasenberg, le patron de Glencore.

/ATS