La Suisse conserve son titre de championne des dépôts de brevets

La Suisse conserve son titre de championne des dépôts de brevets. L'an dernier, quelque 7088 ...
La Suisse conserve son titre de championne des dépôts de brevets

La Suisse conserve son titre de championne des dépôts de brevets

Photo: Keystone

La Suisse conserve son titre de championne des dépôts de brevets. L'an dernier, quelque 7088 demandes helvétiques en ce sens sont parvenues à l'Office européen des brevets, soit 873 par million d'habitants. Par rapport à 2014, le total national est en hausse de 2,6%.

Si elle n'a généré que 4% du nombre total de demandes de brevets, la Suisse arrive par contre largement en tête du classement proportionnellement à sa population, selon des chiffres diffusés jeudi par l'OEB (Office européen des brevets). Suivent les Pays-Bas (419 par million d'habitants), la Suède (392), la Finlande (365) et le Danemark (346).

Globalement, l'OEB constate une croissance annuelle de 4,8% des dépôts, à 160'022. Les Etats-Unis se taillent la part du lion avec 27% du nombre total (42'692), devant l'Allemagne (24'820), le Japon (21'426), la France (10'781) les Pays-Bas (7100) et la Suisse.

Roche en tête

En ce qui concerne spécifiquement la Suisse, l'OEB précise que le nombre de brevets accordés - après un examen détaillé de la demande - s'est élevé en 2015 à 3037. Il s'agit d'une augmentation de 8,7%.

A l'image de 2014, les techniques de mesure constituent le domaine qui a engendré le plus grand nombre de dépôts helvétiques (10%). La chimie organique fine et les technologies médicales complètent le podium, avec 8% chacune.

Du côté des entreprises, Roche est celle qui s'est le plus manifestée auprès de l'institution européenne, avec 644 demandes. ABB arrive en deuxième position avec 563, contre 410 pour Nestlé. A l'échelle régionale, c'est le canton de Zurich qui se montre le plus dynamique (1305 dépôts), devant Vaud (1009) et Bâle-Ville (951).

/ATS


Actualisé le