La croissance du PIB atone au premier trimestre

La Suisse a continué d'enregistrer une croissance atone au premier trimestre. Le produit intérieur ...
La croissance du PIB atone au premier trimestre

La croissance du PIB atone au premier trimestre

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La Suisse a continué d'enregistrer une croissance atone au premier trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) corrigé des événements sportifs a progressé de 0,3% par rapport au trimestre précédent, indique jeudi le Secrétariat d'État à l'économie.

La croissance au premier trimestre s'inscrit dans le prolongement de celle enregistrée au dernier trimestre de 2024, qui avait également enflé de 0,3%, précisent les économistes du Seco. Elle est inférieure à la moyenne. Sur un an, le PIB suisse a crû de 0,4%.

Par rapport au PIB flash, indicateur précoce de la croissance publié environ 45 jours après la fin du trimestre, et qui était de 0,2%, la croissance a légèrement été revue à la hausse.

La progression sur un trimestre a été portée par le secteur des services et la consommation privée tandis que la création de valeur dans l'industrie manufacturière a essuyé un léger repli (-0,2%).

En effet, l'industrie chimique et pharmaceutique a poursuivi sa baisse et l'évolution dans les autres branches est restée globalement stable. Seul le secteur de l'énergie a connu une croissance solide.

Les services ont soutenu la croissance du PIB, grâce en particulier à une bonne évolution dans l'hôtellerie et la restauration ainsi que dans la santé et le social. Le commerce de détail a également enregistré une croissance solide.

La consommation privée a progressé de 0,4%, portée par les dépenses en produits alimentaires et non alimentaires ainsi que pour le logement et la santé. La demande intérieure finale a profité des impulsions positives des investissements en biens d'équipement, qui ont retrouvé le chemin de la croissance après trois trimestres négatifs.

La solide demande intérieure a engendré une hausse significative des importations (+2,0%) de biens et de services, tandis que les exportations de marchandises (-3,3%) ont reculé, entre autres en raison de l'évolution négative du commerce de transit. Dans l'ensemble, le commerce extérieur a contribué négativement à l'évolution du PIB.

Sur un an, le PIB suisse a crû de 0,4% au premier trimestre.

Ajusté des évènements sportifs, le PIB est attendu en hausse de 1,1% en 2024, avec d'accélérer à 1,7% en 2025, selon les prévisions livrées fin mars. La fourchette des prévisions des économistes consultés par AWP oscille entre 0,8% et 1,6% pour la croissance cette année.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus