La parole est au Ministère public dans le procès 1MDB

La procureure fédérale Alice de Chambrier a entamé mercredi son réquisitoire dans le procès ...
La parole est au Ministère public dans le procès 1MDB

Le Ministère public requiert de lourdes peines dans le procès 1MDB

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI

Dans le procès 1MDB, la procureure fédérale Alice de Chambrier a requis 10 ans contre le patron de Petrosaudi et 9 ans contre son bras droit. Elle a demandé leur placement en détention pour motif de sécurité en raison du risque de fuite.

La magistrate a souligné les risques que les deux prévenus se soustraient à une condamnation. Durant plusieurs mois jusqu'au prononcé du jugement, ils auront tout loisir de réfléchir à la longue détention qui les attend et de quitter la Suisse. Tous deux sont double nationaux, suisse et saoudien pour le patron de Petrosaudi, suisse et britannique pour son adjoint.

Subsidiairement à la détention, la procureure a demandé à la Cour des affaires pénales de prendre des mesures de substitution garantissant la présence en Suisse des intéressés. Elle a requis également que les valeurs séquestrées par la Suisse soient confisquées et restituées à 1MDB, le fonds souverain malaisien lésé.

En outre une créance compensatrice dépassant les 2 milliards de dollars, correspondant aux sommes qui ont échappé aux séquestres a été réclamée. Alice de Chambrier souhaite également que ce montant soit rendu aux Malaisiens. Enfin, les deux accusés devraient être condamnés à rembourser les frais de procédure, soit 83'000 francs, ainsi que les frais du Ministère public de la Confédération.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus