La population invitée à se confronter aux effets du numérique

La journée du 21 novembre sera placée sous le signe de la transition numérique. Dans toute ...
La population invitée à se confronter aux effets du numérique

La population invitée à se confronter aux effets du numérique

Photo: Keystone

La journée du 21 novembre sera placée sous le signe de la transition numérique. Dans toute la Suisse, plus de 40 entreprises confronteront la population avec ses effets sur le monde du travail, l'économie et la vie privée. Trois conseillers fédéraux se déplaceront.

Organisatrice de l'événement, digitalswitzerland convie tout un chacun dans quatre gares principalement, une par région linguistique: à Zurich, Genève, Lugano et Coire. 'En la matière, c'est unique en Europe!', s'est réjouie jeudi la directrice du projet Verena Vonarburg face aux médias réunis à Zurich.

Cette première 'Journée suisse du digital' sera ouverte par la présidente de la Confédération Doris Leuthard depuis la gare centrale de Zurich, en duplex avec les autres sites. La ministre de la communication et des transports se déplacera en train depuis Berne, à bord d'un 'wagon du numérique', en compagnie d'entrepreneurs.

La gare de Zurich et sa grande halle constitueront le quartier général de la journée avec de nombreux stands et activités proposés au public. Ministre de l'économie, de la recherche et de la formation, Johann Schneider-Ammann fera le déplacement en fin de journée.

Santé, mobilité, formation

Troisième conseiller fédéral sur le pont, Alain Berset sera présent en Suisse romande. A Genève-Cornavin, les visiteurs pourront notamment se renseigner sur les voyages de demain, le monde numérique de l'argent ou encore les possibilités qu'offrent les smartphones.

La population pourra aussi se rendre dans des entreprises partenaires en régions lausannoise et neuchâteloise. Les thèmes présentés à travers le pays vont de la formation à la santé, de la mobilité aux médias, en passant par les technologies et l'innovation. Les présentations prévues sont répertoriées sur le site en ligne www.journeedudigital.swiss.

'Enlever la peur'

'La journée permettra aux gens de 'vivre le numérique' afin qu'ils en parlent à la maison ou au travail', explique Marc Walder, directeur général de Ringier et initiateur de digitalswitzerland. Les classes d'écoles seront aussi mises à contribution à travers un concours vidéo. Les dix meilleures vidéos recevront un prix.

'Il faut enlever la peur du numérique aux gens', souligne pour sa part Susanne Ruoff, directrice générale de La Poste. Le géant jaune, l'un des principaux partenaires de la manifestation, doit s'adapter sans cesse aux besoins de ses clients: 'en 10 ans, la fréquentation des offices postaux a baissé de 70%. Les gens veulent être de plus en plus livrés au lieu et à l'heure qu'ils souhaitent.'

La gare la plus numérisée au monde

Egalement partenaires, les CFF veulent faire, à l'avenir, de la gare centrale de Zurich 'la gare la plus numérisée au monde', a annoncé dans la foulée leur directeur général Andreas Meyer. Les panneaux indicateurs sur les quais changeront d'apparence et rempliront de nouvelles fonctions.

'Sans centrale d'exploitation numérique, une gare comme celle de Zurich ne serait d'ailleurs plus gérable à l'heure actuelle', rappelle Andreas Meyer. Et d'ajouter qu'un jour, il ne sera plus nécessaire d'acheter son billet de train. Le prix du trajet sera simplement déduit automatiquement d'un compte.

Nouveaux emplois

Le patron des CFF et la patronne de La Poste en sont convaincus: le numérique permet de créer des emplois qui remplacent ceux devenus obsolètes. Les visiteurs de la journée pourront visionner des portraits vidéos de nouveaux métiers liés au numérique et de personnes dont le travail s'est modifié avec l'apport du numérique.

La SSR fait aussi partie des principaux partenaires de la journée. Elle sera présente dans les quatre gares à travers ses émissions en direct et d'autres contributions.

Digitalswitzerland est une initiative commune issue du monde économique ainsi que des secteurs scientifique et public. Elle regroupe 80 entreprises et organisations. Son but: faire de la Suisse un des pôles innovants internationaux majeurs dans le développement du numérique.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus