La récolte s'annonçant inégale, Chamoson accroît sa surveillance

Des vols de raisins sont constatés tous les ans dans le vignoble valaisan. Cette année, où ...
La récolte s'annonçant inégale, Chamoson accroît sa surveillance

La récolte s'annonçant inégale, Chamoson accroît sa surveillance

Photo: KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

Des vols de raisins sont constatés tous les ans dans le vignoble valaisan. Cette année, où la récolte s'annonce moindre et inégale, Chamoson a instauré des rondes à la demande du syndicat agricole. En vain: plus de 600 kilos de grappes ont tout de même été dérobés.

'D'habitude, il y a trop de raisins', explique lundi à Keystone-ATS Claude Crittin, président de la commune viticole la plus grande du Valais. Cette année, à cause des intempéries, la récolte dans son ensemble sera 'extrêmement diminuée' mais les parcelles ont été touchées 'de manière très inégale'. Face à ce constat, 'les vignerons, craignant que la tentation du vol ne soit trop grande, ont demandé à la commune de prendre des mesures', ajoute-t-il.

Chamoson a alors mis le vignoble à ban. Il est ainsi interdit de se promener entre les rangées de ceps, mais les chemins officiels sont toujours praticables, souligne le président. Des rondes de surveillance nocturnes ont aussi été instaurées.

Les 'patrouilleurs, soit un agent de la police municipale et le garde-champêtre, disposent d'un appareil à vision nocturne' afin de pouvoir scanner plus rapidement les 4,3 millions de m2 de vignes que compte la commune. 'La journée, la surveillance est plus ou moins effectuée par les autres vignerons', ajoute Claude Crittin.

Rien d'inhabituel

En vain. Entre 600 et 700 kilos de syrah ont tout de même été dérobés à Chamoson, rapportaient les médias valaisans Rhône FM et Le Nouvelliste en fin de semaine passée. La commune n'est pas seule: un autre larcin a été commis à Savièse où 250 kilos de Chardonnay ont disparu.

'Deux plaintes ont été déposées auprès de la police cantonale', confirme cette dernière à Keystone-ATS. Rien d'inhabituel pour l'instant, ajoute-t-elle. La police valaisanne avait aussi enregistré deux vols de même dimension en 2020. 'Les auteurs présumés n'ont pas été arrêtés', relève-t-elle.

Après le gel, la grêle et le mildiou, les vignerons s'attendent à une baisse de récoltes. Mais les dégâts provoqués par les aléas de la nature ne sont pas encore quantifiables, car les vignobles ont été très diversement touchés. Si certains vignerons ont perdu toute une partie de leurs raisins, d'autres font actuellement 'de bonnes récoltes', rappelle l'office cantonal de la viticulture pour qui il est encore trop tôt pour tirer un bilan.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus