La reprise des voyages d'affaires se poursuit en Suisse

Le bout du tunnel est encore loin pour les voyages d'affaires, mais la reprise se poursuit ...
La reprise des voyages d'affaires se poursuit en Suisse

La reprise des voyages d'affaires se poursuit en Suisse

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le bout du tunnel est encore loin pour les voyages d'affaires, mais la reprise se poursuit, selon une analyse d'Airplus International.

Le spécialiste de la gestion des dépenses professionnelles remarque également des changements dans les habitudes des voyageurs, qui sont plus enclins à s'offrir la classe affaires, quand bien même les billets d'avion ont renchéri par rapport à avant la pandémie, selon un communiqué publié lundi.

Les Suisses semblent s'octroyer plus de confort dans leurs déplacements professionnels, avec une part de 17,3% de billets d'avion en classe affaires, selon une analyse des transactions passées via la plateforme. Cette part est nettement plus importante que celle enregistrée en 2019 (14,6%).

Pourtant, les billets d'avion ont largement renchéri par rapport à l'avant-pandémie. En catégorie 'Economy', il fallait débourser en moyenne 606 francs en Suisse l'année dernière, contre 515 francs en 2019. Pour la classe affaires, un ticket coûtait en moyenne 4372 francs, contre 3990 francs en 2019. Ainsi, les prix en Suisse étaient nettement supérieurs à la moyenne européenne de 510 euros pour l'Economy Class et 3606 euros en classe affaires en 2022.

La part des femmes dans les voyages d'affaires en Suisse a atteint 22,5% en 2022, après 21,4% en 2019. Cette part est plus importante que la moyenne européenne (20,2%).

Des voyages plus longs

En outre, la durée des séjours s'est allongée, alors qu'un voyage d'affaires a duré en moyenne 6,7 jours en 2022, contre 5,6 jours en 2019. Pour les déplacements intraeuropéens, 4,4 jours ont été alloués en moyenne, contre 3,7 jours avant la pandémie. Hors Europe, la durée s'est étendue à 12,0 jours, contre 10,4 jours auparavant. Les déplacements sur une journée, qui pesaient en 2019 pour 9,6% des voyages d'affaires, ont fortement diminué en 2022, à 4,8%. Il semble ainsi que des considérations environnementales encouragent les entreprises à limiter les sauts de puces aériens.

L'allongement des séjours est également un signe d'une tendance croissante, celle de combiner déplacements professionnels et privés. En effet, 23,3% des billets d'avion réservés tombaient un samedi ou un dimanche, alors que cette part n'était que de 18,9% en 2019.

A l'échelle européenne, l'Allemagne s'affiche comme la destination la plus fréquente pour les déplacements professionnels, suivie par le Royaume-Uni et l'Espagne, devant la France.

Pour 2023, les perspectives se sont éclaircies avec la réouverture de la Chine, alors que ce pays arrivait en deuxième position derrière les Etats-Unis des destinations pour les voyages d'affaires continentaux en partance de Suisse avant la pandémie, rappelle Airplus International. En 2021 et 2022, les Emirats arabes unis ont en effet remplacé l'Empire du milieu.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus