Lancement d'une initiative en faveur de l'argent liquide

Billets et pièces de monnaie ne doivent pas disparaitre de la circulation. Un comité de citoyens ...
Lancement d'une initiative en faveur de l'argent liquide

Lancement d'une initiative en faveur de l'argent liquide

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Billets et pièces de monnaie ne doivent pas disparaitre de la circulation. Un comité de citoyens a lancé mardi une initiative pour s'assurer que l'argent liquide soit maintenu.

'L'argent liquide est symbole de liberté, d'indépendance et de sécurité', a lancé Richard Kohler, président du Mouvement de liberté Suisse (MLS) à l'origine de l'initiative, devant les médias à Berne. C'est une alternative simple et accessible aux paiements électroniques pour les personnes âgées ou celles refusant tout autre moyen de paiement par conviction philosophique.

Surveillance accrue

'Dans de nombreux pays, des limites de retrait en argent liquide sont introduits. Le cash a mauvaise presse et est présenté comme quelque chose de dangereux, dépassé', a pointé quant à lui Charly Pache, chargé de communication du MLS.

En France, il n'est notamment pas possible de payer en espèces des achats de plus de 1000 francs. La Banque nationale suisse travaille quant à elle sur un franc numérique. Il ne sera toutefois disponible que pour les institutions financières.

'Des restrictions ou la disparition du cash ouvriraient la voie à la surveillance permanente de nos dépenses et activités', a poursuivi le Valaisan. Les initiants sont notamment inquiets de développements extrêmes, comme le 'crédit social' chinois. 'C'est un No-Go dans une démocratie comme la Suisse.'

Crainte d'un black-out

La dépendance aux systèmes informatiques poserait également problème, a ajouté l'informaticien. 'En cas de panne de courant ou de dysfonctionnement du système de paiement, de piratage, sans argent liquide nous n'aurions plus de possibilité de réaliser des transactions'.

Des risques bien réels, selon lui. En juillet, plus de 800 magasins d'un détaillant suédois ont dû fermer pendant plusieurs jours, car le système de caisse ne fonctionnait plus. 'Nous prenons plus de risques et affaiblissons notre société si nous ne conservons pas notre argent liquide', a conclu Charly Pache.

L'initiative 'Oui à une monnaie suisse libre et indépendante sous forme de pièces ou de billets' entend éviter de tels problèmes et dérives. Le texte exige que l'argent liquide soit toujours disponible en quantité suffisante et que le remplacement du franc par une autre monnaie soit soumis au vote du peuple et des cantons.

Nouvelle série de billets

Les initiants ont jusqu'au 17 février 2023 pour récolter les 100'000 signatures nécessaires. Le Parlement se penchera ensuite sur la question. En 2019, il avait cependant refusé une initiative du canton de Zoug exigeant que l'existence de coupures de 10, 20, 50, 100, 200 et 1000 francs soit ancrée dans la loi.

Rien ne laisse penser que la Banque nationale ait l’intention de modifier la valeur actuelle des coupures, avaient estimé les parlementaires. La nouvelle série de billets, récemment mise en circulation, prouve justement le contraire.

/ATS
 

Actualités suivantes