Le Conseil fédéral veut réaliser quatre projets pour 2,27 milliards

Quatre projets routiers dont la suppression du goulet d'étranglement de Crissier doivent être ...
Le Conseil fédéral veut réaliser quatre projets pour 2,27 milliards

Le Conseil fédéral veut réaliser quatre projets pour 2,27 milliards

Photo: KEYSTONE/AP/MICHAEL PROBST

Quatre projets routiers devraient être réalisés en priorité ces quatre prochaines années pour désengorger le réseau national. Le Conseil fédéral a dévoilé mercredi l'étape d'aménagement 2019 du réseau. Il veut y consacrer 2,27 milliards de francs.

Le Conseil fédéral a mis le projet en consultation jusqu'au 30 avril. Deux aménagements concernent la Suisse romande: l’élimination le goulet d’étranglement dans le secteur de Crissier (dont le coût brut se monte à 316 millions) et le contournement du Locle, devisé à 481 millions bruts.

Le projet neuchâtelois ne devait pas être retenu si tôt. Mais la population du Locle souffre trop de l'engorgement de la localité par le trafic de transit, a justifié la ministre des transports Doris Leuthard devant la presse.

La pression sur la population est également l'argument déterminant pour le projet le plus cher retenu dans l'étape 2019, soit le contournement de Lucerne qui devrait coûter 1,35 milliard de francs. Le dernier projet pris en considération est l’extension du tronçon Rotsee – Buchrain dans le canton de Lucerne, pour un coût de 123 millions.

Selon le Conseil fédéral, seuls les quatre projets sont mûrs pour être réalisés dans les quatre prochaines années. Le réseau des routes nationales devrait bénéficier de 13,5 milliards de francs d'ici à 2030.

Essence pas plus cher

Bonne nouvelle pour les automobilistes et les contribuables, un renchérissement du prix de l'essence ne sera pas nécessaire avant 2024. Le nouveau Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) qui doit financer les travaux devrait être assez doté jusque-là afin d'éviter un relèvement de la surtaxe sur les huiles minérales.

Selon les prévisions de trafic de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), environ 20% du réseau des routes nationales, seront régulièrement surchargés d’ici 2040. Les embouteillages ou les ralentissements concernent essentiellement les tronçons dans les agglomérations, d’où la nécessité d’éliminer les goulets d’étranglement de manière ciblée.

/ATS
 

Actualités suivantes