Le DETEC voit une légère baisse des prix de l'électricité en 2025

Les prix de l'électricité devraient à nouveau légèrement baisser en 2025, en raison de la réduction ...
Le DETEC voit une légère baisse des prix de l'électricité en 2025

Le DETEC voit une légère baisse des prix de l'électricité en 2025

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Les prix de l'électricité devraient à nouveau légèrement baisser en 2025, en raison de la réduction par le DETEC du coût moyen pondéré du capital pour les investissements dans le réseau. Cette baisse sera ressentie par les grandes entreprises, moins par les ménages.

Le Département fédéral de l'énergie (DETEC) abaisse le coût moyen pondéré du capital (WACC) de 0,25 point de pourcentage pour 2025, le faisant passer à 3,98%, indique-t-il jeudi. Les recettes liées à l'utilisation du réseau diminueront ainsi de quelque 29 millions de francs en 2025, ce qui aura un effet modérateur sur les prix de l'électricité.

Pour un ménage moyen en Suisse, le changement ne sera toutefois guère perceptible, à l'inverse des grandes entreprises, a précisé une porte-parole de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) à Keystone-ATS. Pour l'année en cours, la Commission fédérale de l'électricité (ElCom) a prévu une augmentation du prix de l'électricité d'environ 18%, ce qui représente environ 200 francs par ménage.

Méthode de calcul adaptée

La méthode de calcul du WACC dans l'ordonnance sur l'approvisionnement en électricité est en cours de révision et sera adaptée après l'entrée en vigueur de la loi fédérale relative à un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables. On ignore toutefois si cela aura déjà des répercussions pour 2025, a déclaré la porte-parole de l'OFEN.

Selon le DETEC, les coûts d'utilisation du réseau constituent une part importante du prix de l'électricité. Ils se composent des coûts d'amortissement du réseau, des coûts d'exploitation et des intérêts calculés. Pour le capital immobilisé dans les réseaux électriques existants ou susceptible d'être investi dans de nouveaux réseaux, le bailleur de fonds, en général les pouvoirs publics, a droit à un intérêt.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus