Le KOF table sur une reprise du tourisme suisse cet été

Les touristes suisses seront davantage enclins à passer leurs vacances d'été en Suisse qu'avant ...
Le KOF table sur une reprise du tourisme suisse cet été

Le KOF table sur une reprise du tourisme suisse cet été

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Les touristes suisses seront davantage enclins à passer leurs vacances d'été en Suisse qu'avant la crise pandémique, selon les prévisions du KOF. Mais la venue des voyageurs des autres continents ne retrouvera pas ses niveaux d'avant-crise avant 2023.

'Avec la campagne de vaccination lancée en début d'année, on peut s'attendre à une amélioration progressive de la situation dans le secteur du tourisme', a estimé mardi le centre d'études conjoncturelles KOF. Les locaux répondront cet été à l'appel des professionnels, comme en 2020, tandis que les voyageurs internationaux resteront peu nombreux. Quant au tourisme d'affaires, un 'bon nombre de rendez-vous' devraient continuer 'à se dérouler virtuellement'.

Le KOF s'attend donc à ce que les zones urbaines continuent de pâtir de la désertion des touristes, au profit des régions alpines et d'autres régions qui 'accueilleront rapidement les touristes de Suisse et des pays voisins pour retrouver les niveaux d'avant la crise'. Le nombre de nuitées des touristes suisses sera légèrement supérieur au niveau d'avant la crise, alors que le nombre de nuitées des Européens ne retrouvera son niveau d'avant la crise qu'en 2022. Le nombre de nuitées des voyageurs longue distance restera en berne jusqu'en 2023 inclus.

Au cours de la prochaine saison hivernale, 'l'offre ne sera pratiquement pas restreinte', mais le nombre de visiteurs étrangers restera probablement inférieur à celui d'avant la pandémie.

Le KOF a aussi élaboré un scénario plus noir, au vu des incertitudes liées à l'évolution de la pandémie. Au cas où les locaux renonceraient à voyager en dehors de leurs frontières, 'les nuitées suisses seraient encore nettement plus supérieures au niveau d'avant la crise'. En revanche, la reprise de la demande étrangère serait reportée aux années suivantes.

En 2019, la valeur ajoutée générée par le tourisme représentait 2,7% de la valeur ajoutée économique totale du pays. 'Si ce chiffre peut paraître faible d'un point de vue macroéconomique, le tourisme contribue néanmoins de manière importante à l'emploi et à la création de valeur dans de nombreuses régions de Suisse', souligne le KOF. Les analystes notent aussi que grâce aux aides étatiques, 'l'industrie touristique est restée largement intacte', permettant la reprise lorsque la demande reprendra.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus