Le National favorable à la promotion économique

Le Parlement veut renforcer la compétitivité des PME et des régions. Après le Conseil des Etats ...
Le National favorable à la promotion économique

Un montant de 646 millions pour les années 2024-2027

Photo: KEYSTONE/PHOTOPRESS/LAURENT GILLIERON

Le Parlement veut renforcer la compétitivité des PME et des régions. Le National a accepté mercredi à la quasi-unanimité 646 millions de francs pour la promotion économique pour la période 2024 à 2027.

La promotion économique de la Confédération pour les années 2024 à 2027 vise cinq objectifs: améliorer les conditions-cadres des PME, renforcer les régions, contribuer au développement durable, valoriser les opportunités du numérique et renforcer l’attractivité de la place économique et touristique suisse, a expliqué le ministre de l'économie Guy Parmelin.

Une enveloppe d'environ 399 millions de francs était disponible pour les années 2020 à 2023. En comparaison, la promotion économique pour les quatre années suivantes se focalise davantage sur la durabilité et le numérique, a précisé Olivier Feller (PLR/VD) pour la commission. La promotion économique de la Confédération est un outil important pour promouvoir l'attrait de la place économique suisse, a avancé son co-rapporteur Marcel Dettling (UDC/SZ).

Tourisme et développement régional

Alors que le Conseil fédéral a prévu une enveloppe de 233 millions pour Suisse Tourisme, les sénateurs l'ont augmentée de 13 millions. La Suisse doit rester une destination de premier ordre et concurrentielle face aux stratégies agressives d'autres pays, a argumenté Fabio Regazzi (Centre/TI).

Pour éviter de devoir faire des coupes ailleurs, il faut faire preuve de rigueur financière, a opposé Jacques Nicolet (UDC/VD). Les députés en sont restés à l'enveloppe gouvernementale, par 145 voix contre 42, au grand dam du Centre, de la plupart des élus PLR et de quelques UDC.

Le montant pour le Fonds de développement régional pour 2024-2031 a aussi été disputé. Le gouvernement prévoyait 217,3 millions à cet effet, mais la Chambre des cantons a ajouté 12,7 millions. Kilian Baumann (Vert-e-s/BE) a plaidé en faveur de plus de moyens pour soutenir les régions rurales et contribuer à un rééquilibrage entre les centres et les endroits périphériques.

A l'inverse, M. Feller a proposé de réduire le crédit à 150 millions. Le fonds est déjà suffisamment doté, selon lui. L'enveloppe gouvernementale a de nouveau passé la rampe, par 103 voix contre 69. La gauche et l'UDC étaient divisées.

Cyberadministration

Les crédits concernant la promotion des exportations (99 millions) et la promotion de la place économique (18,5 millions) ont aussi fait débat. La première enveloppe a été acceptée avec la condition de tenir compte des défis particuliers du secteur agroalimentaire. La gauche était contre un soutien à un secteur en particulier. Elle a aussi échoué à réduire par deux la deuxième enveloppe.

Le reste n'a pas soulevé d'opposition. Un montant de 32,8 millions a été soutenu dans le domaine de la cyberadministration, de même que 45,4 millions pour l'encouragement de l'innovation. La Chambre du peuple a aussi approuvé un arrêté fédéral relatif à l'établissement du programme pluriannuel de la Confédération 2024 à 2031 concernant la mise en oeuvre de la Nouvelle politique régionale.

Le dossier repart au Conseil des Etats.

/ATS
 

Actualités suivantes