Le baromètre conjoncturel du KOF poursuit son rebond en septembre

Le baromètre du Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de ...
Le baromètre conjoncturel du KOF poursuit son rebond en septembre

Le baromètre conjoncturel du KOF poursuit son rebond en septembre

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Le baromètre du Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a poursuivi son rebond en septembre, quoiqu'à un rythme plus modéré au regard du mois précédent.

Affichant une 4e hausse consécutive, l'indicateur a gagné 3,6 points à 113,8 points, marquant son niveau le plus élevé en dix ans.

Le baromètre s'est ainsi inscrit à un niveau atteint pour la dernière fois à l'issue de la crise financière liée aux prêts immobiliers dits 'subprime', entre 2009 et 2010, indiquent mercredi les prévisionnistes de l'institut zurichois. Ceux-ci anticipent sur cette base une reprise de l'économie helvétique, avertissant toutefois qu'une 2e vague sur le front du Covid-19 pourrait entraîner une forte révision de l'évaluation.

Le chiffre dévoilé par le KOF s'est révélé supérieur aux attentes des économistes sondés par AWP, ceux-ci ayant tablé sur un indicateur évoluant entre 104 et 108 points.

L'augmentation observée en septembre repose principalement sur les indicateurs concernant les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, la demande étrangère et la branche des autres services. De plus, l'industrie manufacturière et la consommation privée ont apporté leur soutien à l'évolution. En revanche, cette dernière s'est révélée moins favorable dans la construction.

Les signaux favorables dans le secteur manufacturier reflètent notamment la bonne tenue des indicateurs de l'industrie électrique, du secteur du bois, du verre, de la pierre et des terres ainsi que de l'industrie métallurgique. En revanche, les autres secteurs restent pratiquement inchangés par rapport au mois précédent.

Au sein de l'industrie manufacturière, les différents groupes d'indicateurs pointent dans des directions différentes. Ceux relatifs aux carnets de commandes ont fourni la contribution négative la plus forte, devant ceux portant sur l'achat de produits intermédiaires et sur l'évaluation des stocks.

Les indicateurs relatifs à la situation générale des entreprises et aux perspectives en matière d'emploi ont en revanche évolué de manière favorable. L'évaluation des obstacles à la production a également apporté une contribution positive, mais moins que le mois précédent.

En août, le baromètre conjoncturel du KOF avait bondi de 24,2 points à 110,2 points. Ce nouveau rebond équivalait alors presque au record affiché un mois plus tôt, mais le décrochage du printemps constituait aussi le pire plongeon depuis les balbutiements de cet indicateur au début des années nonante.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus