Le canton de Fribourg met en place sa stratégie agroalimentaire

Le Conseil d'Etat fribourgeois tire un premier bilan positif des trois projets phares de la ...
Le canton de Fribourg met en place sa stratégie agroalimentaire

Le canton de Fribourg met en place sa stratégie agroalimentaire

Photo: Philippe Lebet - Keystone-ATS

Le Conseil d'Etat fribourgeois tire un premier bilan positif des trois projets phares de la stratégie agroalimentaire cantonale après un an d’activité. Les résultats obtenus sont tangibles et ouvrent des perspectives, estime l'exécutif.

La présentation tenue vendredi sur le campus de Grangeneuve s'inscrit dans la stratégie de développement de l'agroalimentaire adoptée il y a deux ans. Elle a mobilisé le président du Conseil d'Etat Didier Castella (agriculture) ainsi que ses collègues Sylvie Bonvin-Sansonnens (formation) et Olivier Curty (économie).

'Fribourg est un canton agricole', a rappelé Didier Castella, avec 59% du territoire qui y est dédié et 3376 exploitations encore actives. Le secteur agroalimentaire constitue 20% des emplois, a indiqué Olivier Curty. Et il offre des perspectives fondées sur un 'dynamisme exceptionnel', supérieur à la moyenne suisse.

Conditions-cadre

La stratégie prévoyait la mise en place et le lancement de trois projets phares. Le premier projet touche à la fertilisation azotée optimisée (pour agriculture & industrie 4.0), le deuxième aux protéines et aux ingrédients circulaires (valorisation des biomasses) et à food & farm living lab (pour food living lab).

Trois équipes pluridisciplinaires ont travaillé tout au long de 2022 en collaboration avec des entreprises locales et régionales dotées de compétences pointues pour développer un projet spécifique dans chacun des trois axes phares de la stratégie, 'avec des résultats concrets et prometteurs'.

Les travaux sont pilotés par le Cluster Food & Nutrition, la nouvelle stratégie fribourgeoise de développement du secteur agroalimentaire. L'Etat a investi un million de francs l'an passé et engagera 1,5 million en 2023. Le privé consent aussi des moyens. Il y a un 'effet de levier', a dit Didier Castella.

Université de Fribourg

Pascal Toffel, directeur de l'Institut agricole de l'Etat de Fribourg de Grangeneuve, a parlé d'un renforcement de l'innovation 'systémique et pluridisciplinaire'. Le canton s'occupe de fixer des conditions-cadre, a précisé le président du Conseil d'Etat lors de la conférence de presse organisée dans la Halle de technologie.

Pour sa part, Sylvie Bonvin-Sansonnens a évoqué le rôle à jouer par l'Université de Fribourg, de la production à la consommation alimentaire. Elle apporte des expertises diverses, que ce soit pour la santé des sols, la transformation des aliments, la sécurité alimentaire, avec un centre interfacultaire en construction.

Grangeneuve, près de Posieux, a donc tout pour devenir une référence, avec la proximité d'un Agroscope qui est en plein essor, a relevé encore le président du Conseil d'Etat. Quant aux professionnels du monde agricole, ils sont, à ses yeux, 'rompus aux changements' de longue date.

Chèques à l'innovation

Trois entreprises ont bénéficié de chèques à l'innovation, 40'000 francs au total, pour 17 dossiers reçus, a décrit Jerry Krattiger, directeur de la Promotion économique cantonale. Il s'agit de Low impact Food, sur le site AgriCo à St-Aubin, de Translait et Milco, à Corminboeuf, et d'Overney Technologie, à Villars-sur-Glâne.

Au-delà, le canton de Fribourg entend 'rayonner avec un écosystème exemplaire', a ajouté Jerry Krattiger. 'De la fourche à la fourchette', a résumé Didier Castella. Les résultats obtenus ouvriront la voie à de nouvelles activités économiques durables et à forte valeur ajoutée dans un secteur 'en pleine ébullition'.

Un nouveau visuel 'Fribourg Agri & Food' a par ailleurs été élaboré pour soutenir la communication de cette stratégie ambitieuse.

/ATS
 

Actualités suivantes