Le domaine des EPF génère 100'000 emplois en Suisse

Le domaine des Ecoles polytechniques fédérales (EPF) génère 100'000 emplois et 13 milliards ...
Le domaine des EPF génère 100'000 emplois en Suisse

Le domaine des EPF génère 100'000 emplois en Suisse

Photo: Keystone/ALESSANDRO DELLA BELLA

Le domaine des Ecoles polytechniques fédérales (EPF) génère 100'000 emplois et 13 milliards de francs de valeur ajoutée en Suisse. C'est la conclusion d'une étude de la société anglaise de consulting BiGGAR Economics sur l'impact économique du domaine des EPF en 2016.

Chaque franc investi dans les Ecoles polytechniques fédérales génère en Suisse plus de cinq fois cette somme et chaque poste de travail en induit environ cinq autres. Les EPF sont 'donc un acteur important de l'économie suisse', écrit lundi le Conseil des EPF.

Les Ecoles polytechniques fédérales contribuent 'de manière décisive à la compétitivité du pays et à la qualité de vie de ses habitants', ainsi qu'à 'la bonne réputation de la Suisse à l'étranger et à son excellence en termes d'innovation et de compétitivité'. Elles forment une main-d'oeuvre hautement qualifiée, pratique une recherche de pointe et travaille étroitement avec les autorités et l'économie.

Budget de 3,5 milliards de francs

Les EPF emploient environ 21'000 collaborateurs ainsi que 30'000 étudiants et doctorants. Elles disposent d'un budget de 3,5 milliards de francs. Selon l'étude de BiGGAR Economics, le domaine des EPF a dégagé une valeur ajoutée brute de 13,3 milliards de francs. Chaque franc investi dans les EPF a donc généré 5,40 francs de valeur ajoutée.

Les 21'000 collaborateurs des EPF ont de leur côté permis la création de 98'000 emplois supplémentaires. Chaque poste de travail au sein des EPF en a donc généré cinq autres en Suisse.

Au niveau mondial, la création de valeur ajoutée brute est estimée par BiGGAR Economics à 16,5 milliards de francs et le nombre d'emplois créés à 123'800.

Les EPF ont aussi un impact difficilement quantifiable en matière de prestations. Elles participent aux efforts pour réduire la pollution atmosphérique et améliorer la qualité de l'eau. Elles contribuent également à prévenir les dommages causés par les catastrophes naturelles grâce au Service sismologique suisse et aux bulletins d'avalanches.

Employés des EPF hautement qualifiés

Des entreprises étrangères choisissent aussi de s'installer à proximité des EPF pour profiter d'employés hautement qualifiés. L'étude cite notamment Google et Disney à Zurich, Intel et Texas Instruments à Lausanne. Google emploie 2000 personnes à Zurich. Ce chiffre pourrait bientôt passer à 5000.

Les institutions du domaine des EPF génèrent aussi des emplois. Chaque semaine, une jeune pousse issue des EPF voit le jour. En Suisse, une nouvelle entreprise hautement novatrice sur sept est une spin-off des EPF.

Plus de la moitié du capital-risque en Suisse leur est destiné. La valeur ajoutée brute dégagée par les jeunes pousses des EPF est estimée à 2,2 milliards, quant aux emplois, ils se montent à 22'900.

/ATS