Le franc au plus haut contre l'euro depuis deux mois et demi

Le franc suisse connaît un sérieux accès de renforcement depuis quelques jours. Contre l'euro ...
Le franc au plus haut contre l'euro depuis deux mois et demi

Le franc au plus haut contre l'euro depuis deux mois et demi

Photo: KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER

Le franc suisse connaît un sérieux accès de renforcement depuis quelques jours. Contre l'euro, il a atteint ainsi lundi son plus haut niveau depuis plus de deux mois et demi.

La monnaie unique européenne cotait moins 1,16 franc lundi, s'échangeant au plus bas à 1,1541 franc en milieu d'après-midi, reculant de près d'un centime et demi par rapport au plus haut du jour en matinée (1,1685 franc). Ce niveau est inédit depuis le 10 novembre et vient contredire les attentes des experts.

Lundi à 18h20, l'euro valait 1,1588 franc, en très légère reprise. Le mouvement était déjà perceptible en fin de semaine dernière, avec un euro repassant sous la barre de 1,17 franc. Pourtant, quelques jours plus tôt, le franc semblait confirmer son lent affaiblissement contre l'euro, entamé l'été passé.

A mi-janvier, la monnaie unique a valu jusqu'à 1,1833 franc l'espace de quelques heures. Il s'agissait alors de son plus haut niveau depuis trois ans, précisément le 15 janvier 2015 et l'abandon du cours-plancher par la Banque nationale suisse (BNS).

Dollar faible

Le franc connaît aussi un mouvement de renforcement contre le dollar ces derniers jours, dans un mouvement général d'affaiblissement du billet vert. Ainsi, lundi à 18h20, la devise américaine valait moins de 94 centimes, à 93,79 centimes exactement, évoluant à son plus bas niveau depuis deux ans et demi (plus du jour à 93,24 centimes, plus haut à 94,33 centimes).

La dépréciation du dollar était aussi déjà visible la semaine dernière. Mercredi, l'euro était passé par exemple au-dessus du seuil symbolique de 1,24 dollar, alors que la monnaie américaine était plombée par des propos du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin louant la faiblesse du billet vert.

Lors d'une intervention au Forum économique mondial (WEF) à Davos (GR), Steven Mnuchin a souligné ainsi qu'un 'dollar plus faible' était 'bon' pour les Etats-Unis, dans la mesure où il favorisait 'le commerce et les opportunités'.

Causes multiples

Les causes de ces mouvements sont certainement multiples. Selon des observateurs, il pourrait s'agir de prises de bénéfice de la part des cambistes. La réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) est à même aussi de jouer un rôle.

Les taux d'intérêt aux Etats-Unis devraient rester toutefois inchangés mercredi au terme d'une réunion, qui sera la dernière pour la présidente Janet Yellen. Mais les acteurs financiers vont guetter les intentions pour 2018 d'un comité monétaire très renouvelé, avec à sa tête Jerome Powell dès le 3 février.

/ATS
 

Actualités suivantes