Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l'UE

Erreur de rendu non gérée dans 'HitCounterNews' part: System.Exception: System.Data.SqlClient.SqlException: Transaction (Process ID 66) was deadlocked on lock | communication buffer resources with another process and has been chosen as the deadlock victim. Rerun the transaction. à System.Data.SqlClient.SqlConnection.OnError(SqlException exception, Boolean breakConnection) à System.Data.SqlClient.TdsParser.ThrowExceptionAndWarning(TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.TdsParser.Run(RunBehavior runBehavior, SqlCommand cmdHandler, SqlDataReader dataStream, BulkCopySimpleResultSet bulkCopyHandler, TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.ConsumeMetaData() à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.get_MetaData() à System.Data.SqlClient.SqlCommand.FinishExecuteReader(SqlDataReader ds, RunBehavior runBehavior, String resetOptionsString) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReaderTds(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, Boolean async) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method, DbAsyncResult result) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.ExecuteScalar() à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2230 update Object10004 set Value36=Value36+1 where ObjectID=@ObjectID à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2253 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetLiveValue(Int32 navID, Int32 zoneID, Int32 objectID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 80 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetData(Int32 navID, Int32 zoneID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 117 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.RenderCall(ITemplate currentTemplate, Int32 navID, Int32 zoneID, SitePart sitePartID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 135 à IceCube.Rendering.CallPartBlockInfo.ToString() dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Rendering\CallPartBlockInfo.cs:ligne 68
Les Etats membres de l'UE ont voté lundi en faveur d'une nouvelle autorisation pour cinq ans ...
Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l'UE

Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l'UE

Photo: KEYSTONE/EPA DPA/CARSTEN REHDER

Les Etats membres de l'UE ont voté lundi en faveur d'une nouvelle autorisation pour cinq ans du glyphosate, a annoncé la Commission européenne. Le glyphosate est un herbicide controversé, dont le caractère cancérogène fait débat depuis des années.

Dix-huit pays ont voté en faveur de la proposition de l'exécutif européen, 9 s'y sont opposés et un pays s'est abstenu. La majorité qualifiée - soit 16 Etats représentants 65% de la population de l'UE - requise a ainsi été atteinte, contrairement à un premier vote début novembre.

L'Allemagne, qui s'était abstenue au tour précédent, a voté en faveur de la proposition, après avoir demandé des modifications au texte en lien avec des restrictions sur l'usage privé du glyphosate et le respect de la biodiversité, selon une source proche du dossier. Ce changement dans la position de l'Allemagne, un poids lourd démographique, a contribué à faire pencher la balance en faveur d'une nouvelle autorisation.

'Le vote d'aujourd'hui montre que quand nous voulons, nous pouvons partager et accepter notre responsabilité collective dans la prise de décision', a réagi le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis, cité dans un communiqué.

La Commission va maintenant adopter une décision avant que l'autorisation actuelle n'expire le 15 décembre. Si le vote en appel de lundi avait aussi enregistré une impasse, c'est l'exécutif européen qui aurait dû trancher.

/ATS
 

Actualités suivantes