Le lobby paysan toujours bien représenté à Berne

Le lobby paysan restera puissant sous la Coupole ces quatre prochaines années. Ses représentants ...
Le lobby paysan toujours bien représenté à Berne

Le lobby paysan toujours bien représenté à Berne

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Le lobby paysan restera puissant sous la Coupole ces quatre prochaines années. Ses représentants sont quasiment aussi nombreux que dans la précédente législature, indique lundi l'Union suisse des paysans dans un communiqué.

L'agriculture pourra compter sur 26 conseillers nationaux et trois sénateurs, contre 30 représentants jusqu'à présent. Dans les cantons où un second tour a lieu, d'autres pourraient encore accéder à la Chambre des cantons mais aussi à la Chambre du peuple, en tant que premier des viennent-ensuite.

Parmi les personnalités du monde agricole élues figurent Jacques Bourgeois (PLR/FR), directeur de l'USP ou Markus Ritter (UDC/SG), président de la faîtière paysanne. Mais la liste des élus qui seront prochainement invités à la Conférence des parlementaires paysans compte aussi Maya Graf (Verts/BL), présidente de Hochstamm Suisse ou Simone de Montmollin (PLR/GE), présidente de l'Union suisse des oenologues.

La Conférence réunit tous les agriculteurs et parlementaires qui exercent ou ont exercé une fonction importante dans une organisation agricole. Elle compte environ 100 membres. Au vu des nouveaux rapports de forces au Parlement, l'USP accordera encore plus d’importance à la collaboration avec cet organe.

Le programme de la législature à venir comprend en effet des enjeux capitaux pour la politique agricole. Il y a d'abord la conception et le financement de la Politique agricole 2022+, les deux initiatives populaires 'pour une Suisse sans pesticides de synthèse' et 'pour une eau potable propre et une alimentation saine' ou encore des questions liées à la protection douanière et à l’aménagement du territoire.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus