Le marché de la bière en Suisse sauvé par la canicule

Grâce aux températures records de juin, les ventes de bière en Suisse n'ont que légèrement ...
Le marché de la bière en Suisse sauvé par la canicule

Grâce aux températures records de juin, les ventes de bière en Suisse n'ont que légèrement reculé au terme de l'année brassicole 2016/2017, close fin septembre. Tandis que les importations ont chuté de 3,5%, les brasseurs helvétiques ont triomphé.

La consommation globale s'est légèrement tassée de 0,2% en comparaison annuelle à 4,61 millions d'hectolitres, annonce mardi l'Association suisse des brasseries (ASB). Néanmoins, l'exercice s'est avéré fructueux pour les quelque 830 brasseurs indigènes.

Après avoir pâti du renforcement de la concurrence étrangère, les brasseries locales ont regagné du terrain. Leurs ventes totales ont augmenté de 0,9% sur un an pour atteindre 3,47 millions d'hectolitres. Lors de l'année brassicole précédente, elles s'étaient contractées de 0,7%. Les importations ont en parallèle diminué à 1,14 million d'hectolitres.

La météo décisive

Le mois de juin, le deuxième le plus chaud depuis le début des mesures, a connu un bond de 9,6% des ventes de bière. Dans un marché suisse qui stagne, cet élément a permis de compenser les ventes poussives du premier trimestre. Les grands événements sportifs - tels que le championnat d'Europe de football l'année dernière - avaient eu moins d'impact.

Au final, la part de marché de la bière suisse est passée de 74,3% à 75,2%, tandis que l'explosion de brasseries 'artisanales' dans le pays se poursuit. A fin septembre, l'administration fédérale des douanes enregistrait 833 fabricants, contre 734 voici un an, même si une cinquantaine d'entre eux concentrent l'essentiel de la production.

/ATS
 

Actualités suivantes