Le marché suisse du médicament a progressé en 2019

Le marché suisse du médicament a atteint un volume de 6,14 milliards de francs en 2019 au prix ...
Le marché suisse du médicament a progressé en 2019

Le marché suisse du médicament a progressé en 2019

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le marché suisse du médicament a atteint un volume de 6,14 milliards de francs en 2019 au prix de fabrique, soit une progression de 2,8% sur un an. Le nombre d'emballages est de son côté resté stable à environ 187 millions.

Le chiffre d'affaires des médicaments protégés par un brevet a reculé de 1,2%, alors que cette catégorie pèse pour 48% du marché, selon le rapport de la faîtière Interpharma publié mardi.

Les médicaments génériques représentent 14% du marché, dépassant les médicaments originaux (13%) et les produits dont la protection du brevet est arrivé à échéance (12%).

Par canaux de distribution, ce sont les médecins disposant de leur propre pharmacie en cabinet qui ont enregistré la plus forte croissance des ventes de médicaments en 2019, tant en termes de prix de fabrique (+5,4% à 1,55 milliard) qu'en termes d'emballages (+1,6% à 42,5 millions).

Les pharmacies restent le principal canal de distribution, vendant pour 65% en termes d'emballages et pour 48% en valeur. Ainsi, elles ont écoulé en 2019 pour un volume de 2,96 milliards de francs de médicaments au prix de fabrique (-0,1% sur un an) et 121,4 millions emballages (-0,1% également).

Les hôpitaux ont vu leurs ventes de médicaments progresser de 6,0% à 1,56 milliard au prix de fabrique. En revanche, exprimée en nombre d'emballages l'évolution est négative (-1,1% à 16,8 millions).

Loin derrière, les drogueries sont restées un acteur mineur sur le marché du médicament suisse avec des ventes de 60,7 millions au prix de fabrique (+0,5%) et de 6,3 millions en termes d'emballages.

En Suisse, les quelque 250 préparations originales brevetées affichant le plus gros chiffre d'affaires étaient en moyenne 4,5% plus chères que dans les neuf pays du panier de comparaison.

L'écart de prix se réduit néanmoins d'année en année depuis que l'Office fédéral de la santé publique (Ofsp) effectue des contrôles, ce qui a permis au système de santé d'économiser un milliard de francs depuis 2012.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus