Le restaurant péruvien « Central » sacré meilleur restaurant au monde

L'établissement péruvien 'Central', des chefs Virgilio Martínez et Pia Leon, a été sacré mardi ...
Le restaurant péruvien « Central » sacré meilleur restaurant au monde

Le restaurant péruvien

Photo: KEYSTONE/EPA/MANUEL BRUQUE

L'établissement péruvien 'Central', des chefs Virgilio Martínez et Pia Leon, a été sacré mardi soir 'meilleur restaurant au monde' 2023 par l'influent classement '50 Best Restaurants'. Il a accordé cette année une place importante à la gastronomie espagnole.

Le restaurant de Lima, qui succède au danois 'Geranium', a été récompensé pour sa cuisine célébrant 'la diversité des ingrédients' ainsi que 'l'histoire et les traditions' du Pérou, selon les 50 Best, qui organisaient cette année leur remise des prix à Valence, en Espagne.

La deuxième place de cette édition 2023 est occupée par le restaurant de Barcelone 'Disfrutar'. Ce dernier précède dans ce classement établi par le magazine britannique 'Restaurant' deux autres tables espagnoles: l'établissement madrilène 'Diverxo' (3e) et le basque Asador Etxebarri (4e).

Unique établissement suisse classé dans ce Top-50, le Schloss Schauenstein, à Fürstenau (GR), progresse de 14 places. Le restaurant du chef Andreas Caminada, qui offre 'une expérience gastronomique digne d'un conte de fées, avec l'hospitalité et les produits suisses' selon le jury, se classe au 26e rang.

Quatre restaurants français figurent cette année dans l'élite de la gastronomie mondiale, contre trois l'an dernier: 'Table' de Bruno Verjus, nouvel entrant (10e), 'Septime' de Bertrand Grébaud (24e), 'Plénitude' d'Arnaud Donckele (36e) et 'La Grenouillère' d'Alexandre Gauthier (48e).

Plus de 1000 experts

Le classement '50 Best' est décerné depuis 2002 par 1080 'experts indépendants' (chefs, journalistes spécialisés, propriétaires de restaurants...) qui notent leurs expériences sous l'égide du magazine 'Restaurant', du groupe de presse William Reed. Répartis dans 27 régions du monde, à raison de 40 électeurs pour chacune d'entre elles, ces jurés peuvent voter pour 10 restaurants, dont au moins trois hors de leur région.

La légitimité de ce classement, parrainé par plusieurs marques, est régulièrement contestée, notamment par des chefs français, qui l'accusent de complaisance et d'opacité. En réaction, ses détracteurs - français, mais aussi japonais et américains - ont lancé en 2015 'La liste', classement de 1.000 tables à travers le monde.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus