Le roi d'Espagne appelle au dialogue sur Gibraltar à Londres

En visite d'Etat au Royaume-Uni, le roi Felipe VI a abordé mercredi la question qui fâche du ...
Le roi d'Espagne appelle au dialogue sur Gibraltar à Londres

Le roi d'Espagne appelle au dialogue sur Gibraltar à Londres

Photo: Keystone

En visite d'Etat au Royaume-Uni, le roi Felipe VI a abordé mercredi la question qui fâche du statut de Gibraltar. Il a appelé Londres et Madrid à trouver une solution qui mettra fin aux tensions sur cette enclave britannique, au sud de l'Espagne.

'Je suis sûr que le dialogue et les efforts de nos gouvernements permettront d'avancer dans la recherche d'une formule satisfaisante pour tous', a déclaré Felipe VI devant le Parlement britannique, où il était invité à s'exprimer.

Les tensions sur le statut de ce territoire de 6,7 kilomètres carrés, où vivent 32'000 personnes, sont reparties de plus belle depuis que le Royaume-Uni a voté le 23 juin 2016 la sortie de l'Union européenne.

Les États membres de l'UE ont accordé à l'Espagne - qui entend récupérer Gibraltar, cédé au Royaume-Uni en 1713 - un droit de cité dans toute future relation de l'UE avec le 'rocher' une fois le Brexit consommé.

En septembre, Felipe VI avait appelé à une rétrocession négociée du rocher, lors d'un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Brexit respecté

'J'invite le Royaume-Uni, pour cette première occasion aux Nations unies après le Brexit, à mettre un terme à l'anachronisme colonial que représente Gibraltar via une solution concertée entre nos deux pays pour restaurer l'intégrité territoriale de l'Espagne', avait-il dit.

Évoquant par ailleurs mercredi le vote des Britanniques pour le Brexit, le roi d'Espagne a déclaré que cette décision avait 'attristé' l'Espagne, mais que son pays respectait totalement ce choix.

Abordant la question de l'avenir des immigrés originaires des deux pays après le Brexit, il a appelé à un accord qui leur apporte des 'assurances suffisantes'. 'Ces citoyens ont des attentes légitimes de conditions de vie convenables et stables pour eux et leurs familles', a-t-il dit.

Environ 300'000 Britanniques vivent en Espagne - en majorité des retraités - et plus de 110'000 Espagnols vivent au Royaume-Uni, selon les chiffres officiels.

Défilé en carrosse

Felipe VI, accompagné de son épouse la reine Letizia, sont arrivés mardi soir à Londres pour une visite d'Etat de trois jours.

La reine Elizabeth II d'Angleterre les a accueillis mercredi matin, puis le couple royale espagnol a eu droit à un défilé en carrosse, dans la tradition des visites d'Etat au Royaume-Uni. Dans la soirée, Elizabeth II donne un dîner de gala en leur honneur au palais de Buckingham, sa résidence officielle à Londres, où ils sont logés.

Cette visite 'est de la plus grande importance', a déclaré Ana Romero, auteure de livres sur la famille royale espagnole, rappelant les moments difficiles que traversent les deux pays avec d'un côté le Brexit et de l'autre la crise indépendantiste en Catalogne.

Elle a été décalée à deux reprises, une première fois à cause de la crise politique en Espagne en mars 2016 et une seconde en raison des élections législatives anticipées au Royaume-Uni convoquées le 8 juin.

Rares visites

Jeudi, le roi d'Espagne rencontrera la Première ministre britannique Theresa May à sa résidence du 10, Downing Street.

Vendredi, il se rendra à Oxford où est conservée une édition rare de Don Quichotte ainsi que le manuscrit du Codex Mendoza, qui décrit les conquêtes aztèques, établi par le vice-roi du Mexique Antonio Mendoza dans les années ayant suivi la conquête en 1521.

La dernière visite d'Etat espagnole au Royaume-Uni avait été effectuée par le roi Juan Carlos et la reine Sofia en 1986.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus