Le trafic de retour s'intensifie au portail sud du Gothard

Le trafic de retour vers le nord des Alpes a pris de l'ampleur en ce lundi de Pentecôte. Peu ...
Le trafic de retour s'intensifie au portail sud du Gothard

Le trafic de retour relativement mesuré au portail sud du Gothard

Photo: KEYSTONE/KARL MATHIS

Les automobilistes ont paru plus discipliné lors des retours du week-end de Pentecôte que lors des départs. Lundi, les bouchons sont restés mesurés, près de trois fois moindres que les 22 kilomètres constatés samedi à l'entrée nord du tunnel du Gothard.

Le trafic de retour vers le nord des Alpes est resté relativement contenu lundi. Durant tout l'après-midi et encore en début de soirée, le Touring Club Suisse (TCS) signalait sept kilomètres de bouchons entre Quinto et Airolo (TI), soit une heure 10 d'attente.

Les automobilistes semblent avoir suivi les recommandations du TCS qui s'attendait à un pic de trafic sur l'axe sud-nord le lundi de Pentecôte. Le TCS a recommandé de n'entreprendre un voyage de retour vers le nord que tard dans la soirée ou dans la nuit de lundi à mardi.

Dès vendredi

Il en a été tout autrement dès vendredi soir et surtout le lendemain. Samedi matin, le TCS annonçait déjà 22 kilomètres de bouchons devant le portail nord du Gothard. Interrogé par Keystone-ATS, le service de circulation Viasuisse n'a confirmé la dissolution du bouchon que peu avant 20h45.

Dès le début du week-end prolongé, une file de douze kilomètres s'était formée vendredi midi devant le portail nord du Gothard entre Erstfeld et Göschenen (UR). Le tunnel du Gothard a été fermé pendant environ deux heures après 13h00 en raison d'une collision frontale qui a fait trois blessés graves. Une colonne atteignant jusqu'à 6 km s'est également formée devant le portail sud.

La patience était à nouveau de mise dimanche pour traverser le tunnel du Gothard vers le sud, mais sans commune mesure avec la veille. Au pire de la journée, vers midi, la colonne de voitures a atteint 11 km, deux fois moins que samedi.

L'attente était ainsi de près de deux heures avant de franchir le tunnel en direction du Tessin. Les embouteillages se sont formés dès potron-minet pour atteindre les 10 km peu après 10h00, selon le site internet du TCS. Ce n'est qu'en fin d'après-midi, vers 17h30 que le trafic a retrouvé sa fluidité à travers le tunnel.

Comme l'an dernier

L'Office fédéral des routes (OFROU) a recommandé aux automobilistes d'utiliser comme itinéraire alternatif pour se rendre dans le sud le San Bernardino de l'A13 ou, pour les Romands, l'A9, le tunnel du Simplon et le chargement des voitures au Lötschberg. Là aussi, le TCS a signalé une surcharge de trafic surtout en matinée. Mais lundi, la compagnie ferroviaire du BLS a doublé son offre de transport de voitures.

On est resté cette année assez loin des records de bouchons à Pentecôte, de 28 kilomètres, établis en 1999 et 2018. Ce week-end ressemble plus à celui de l'an passé, la file record mesurée à Pentecôte 2023 ayant atteint 20 km.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus